Archives mensuelles : janvier 2011

Et si vous saviez tout sur la journée #TorsologoQuiTue ?

232506920

Je vous avais présenté le 10 janvier dernier (« Et si, comme moi, vous confiiez pendant une journée votre logo à Thomas et Alba?« ), l’initiative Torsologo (www.torsologo.com), une idée inspirée d’un site américain “Iwearyourshirt“,  développée en France par un couple vivant à Nice : Thomas (27 ans, ex programmateur musical chez MTV) et Alba (19 ans, étudiante en art). Séduit par leur démarche et leur talent, j’avais acheté le premier jour encore disponible dans le calendrier de janvier, en l’occurrence ce 31 janvier, pour la somme de 62 euros ! Pendant toute la journée d’aujourd’hui, Alba et Thomas ont pour mission de promouvoir, avec votre aide, la marque « L’idée qui tue » sur les réseaux sociaux. En tant que sponsor (pour une fois que je suis dans le rôle de l’annonceur ! ;-) ), je leur ait donné pour objectif principal, d’augmenter le nombre de membres du groupe Facebook « L’idée qui tue » (que vous pouvez rejoindre en cliquant ici), pour permettre à un plus grand nombre d’internautes de recevoir le mail hebdomadaire « L’idée qui tue de la semaine », que j’envoie tous les samedis, et pouvoir dialoguer plus facilement avec les lecteurs de ce blog.

Alba

Voici le programme de la journée #TorsologoQuiTue :

• Alba et Thomas porteront chacun un T-Shirt « L’idée qui tue » tout au long de la journée, et vous informeront via Facebook et Twitter (comptes @albalala et @schmittthomas) de leurs activités.

• Dans le courant de l’après-midi, ils publieront sur YouTube une vidéo (dont il ne m’ont rien dit à l’avance) pour promouvoir la marque « L’idée qui tue » (à l’exemple de la vidéo ci-dessus réalisée pour Yakaz)

• Dans la journée, ils vous feront gagner 5 Tee-shirts et 5 livres « L’idée qui tue » dédicacés, si (et seulement si) vous avez rejoint le groupe Facebook « L’idée qui tue ». Pour gagner, il vous suffit de rejoindre le groupe « L’idée qui tue », d’écrire un post sur le wall commençant par « Et si ? », et de « liker » Torsologo sur Facebook (en cliquant ici). Un tirage au sort désignera les vainqueurs…

• A 21 H précise, ce soir, ils animeront un livestream de 30 minutes sur le thème de « L’idée qui tue », à l’attention d’une audience dont je ferai également partie en « live chat », pour amener, si besoin, un complément de réponse aux questions posées. Pour stimuler votre envie de répondre présent à ce rendez-vous (ce qui serait vraiment très sympa de votre part), je leur ait donné, en exclusivité, la possibilité de révéler les règles, le thème et le nom du challenge 2011 qui va succéder au challenge 2010 #EnHautDuCocotier.Ces règles 2011 ont été établies grâce au brains storming des participants au challenge #EnHautDuCocotier 2010. La première salve du challenge 2011 aura lieu du 1er au 31 mars 2011 et ne pourra recevoir que 8 contributeurs ! Premier arrivé, premier servi!;-)

Image de prévisualisation YouTube

Pour fêter le premier mois d’existence de Torsologo, Thomas et Alba m’ont accordé hier une interview que je vous livre ici en exclusivité :

Nicolas : Aujourd’hui 31 janvier, Torsologo fête son premier mois d’existence. Janvier vendu à 100%, mais aussi février totalement plein, la prochaine date à acheter est le 12 mars ! Quel bilan tirez-vous de ce premier mois d’existence ?

Thomas : Je crois que bon, l’opération sur le plan comptable s’est plutôt bien déroulée, puisque nous avons fait le plein à la maison en janvier et en février. A partir de là, il faut prendre les jours les uns après les autres sans se poser de questions, conserver notre agressivité dans le bon sens du terme, et montrer de l’envie. Pour l’instant le groupe vit bien et on mouille le maillot en évitant de vendanger les occasions, mais…

Alba : En fait ce que Thomas essaie de dire, c’est que nous sommes très satisfaits de ce premier mois d’existence. Janvier et février sont complets effectivement, et nous avons déjà vendu près de 3 mois en cumulé puisqu’il ne reste que 287 dates disponibles. Les médias commencent à s’intéresser à nous (LCI, GAME ONE, mais aussi France Ô sur laquelle nous serons présents en plateau le 15 février prochain), ce qui nous permet de mieux faire connaître Torsologo. Sur le plan des difficultés, en dehors des sceptiques qu’il faut convaincre, disons que produire du contenu différent chaque jour n’est pas toujours facile, et comme nous travaillons sept jours sur sept il arrive que nous ayons un petit coup de fatigue de temps en temps, mais nous nous amusons tellement et nous sommes en contact avec tellement de gens formidables depuis le lancement que tout ça est très vite oublié.

Nicolas : Si, avec ce que vous avez appris depuis un mois, vous repartiez à zéro, y a t-il des choses que vous feriez différemment ?

Alba : J’obligerais Thomas à faire la vaisselle plus souvent.

Thomas : Je… OK, en février je ferai la vaisselle. Plus sérieusement, oui, il y a certainement des choses que nous ferions différemment. Celle qui me vient à l’esprit, là, tout de suite, c’est la gestion de notre temps. En sachant désormais le temps que nous prend Torsologo chaque jour, je pense que nous essayerions de mieux répartir la charge de travail sur la durée pour nous ménager davantage de temps libre.

Nicolas : Le rythme que vous vous imposez au quotidien est très intense. Pensez-vous pouvoir tenir dans la durée ? Quel est votre secret ?

Alba : J’ai des origines Tarahumara, une tribu mexicaine qui excelle dans la course de fond. Voilà mon secret !

Thomas : Je pense surtout que seul l’avenir nous le dira. C’est vrai que pour le moment le rythme est assez intense et que nos journées sont plus que remplies, mais comme l’a précisé Alba nous nous amusons tellement chaque jour que ça nous aide à compenser. C’est peut-être cliché, mais c’est la vérité. Nous nous amusons et nous faisons chaque jour des choses différentes. Il n’y a pas eu deux journées semblables depuis 31 jours. Je pense que notre secret est là.


Nicolas  : Qu’est ce qui vous a amené le plus de plaisir dans ce projet depuis qu’il est lancé ?

Thomas : Voir Alba porter une trompe et des oreilles d’éléphant. Ça, ça n’a pas de prix.

Alba : Je pense que l’accueil que nous avons reçu dès le lancement, et le soutien que nous avons de notre réseau et de nos sponsors chaque jour, ont sans doute été nos plus grandes satisfactions depuis le début de cette aventure. Lorsque nous avons lancé Torsologo, nous étions non seulement persuadés que l’idée était bonne, mais aussi qu’elle pouvait plaire et être utile au plus grand nombre. Voir chaque jour de nouveaux sponsors nous faire confiance et faire découvrir chaque jour notre projet à de nouvelles personnes est un réel plaisir. Et voir Thomas porter des collants aussi.


Nicolas : Qu’est ce qui a été le plus difficile dans le projet ?

Thomas : Sans doute convaincre les gens du bien fondé de notre démarche. L’idée de porter un t-shirt sponsorisé par jour durant toute une année pour faire la promotion d’une entreprise, d’un site web ou d’un particulier est quelque chose de totalement inédit en France. Aux Etats-Unis, pays où est née l’idée, le concept a été très vite accepté puisque le site Iwearyourshirt.com a rapidement vendu sa première année et qu’il existe depuis 3 ans maintenant. En France, il faut davantage de temps aux mentalités pour accepter l’idée qu’il est possible de faire ce genre de choses de façon sérieuse et efficace. Nous avons encore souvent des remarques de personnes qui pensent que Torsologo n’est pas quelque chose de sérieux et encore moins d’utile. Pourtant nous travaillons entre 12 et 16h par jour, et les retours que nous avons déjà eu de nos premiers sponsors sont plus que positifs !

Alba : C’est vrai. Mais ça ne nous décourage pas le moins du monde, bien au contraire. Nous continuerons à nous battre pour faire accepter notre idée et prouver qu’on peut faire de la publicité autrement. Y compris en portant des collants.

Thomas : Ça suffit avec cette histoire de collants !


Nicolas : Au delà de remplir toutes les cases du calendrier, que rêvez vous de plus pour ce projet ? Y a t-il un type de sponsor ou de marque dont vous rêveriez ?

Alba : Je n’ai pas vraiment de préférence en ce qui concerne les sponsors personnellement. En revanche grâce à Torsologo j’aimerais pouvoir rendre la publicité accessible à tous et lui donner un côté plus humain. Prouver qu’on peut faire de la publicité sans pour autant être quelqu’un de vénal, obsédé par le profit et qui ne s’intéresse qu’aux résultats, image malheureusement ancrée dans l’esprit des gens lorsqu’ils entendent les mots « pub » ou « publicitaire ». Décloisonner la publicité et en faire quelque chose d’humaniste, voilà mon rêve.

Thomas : Que Torsologo reparte pour une deuxième année et se développe serait déjà un bon début. J’imagine bien l’équipe s’agrandir, avec des porteurs de t-shirts aux quatre coins de la France ! Et, de façon plus générale, j’aimerais beaucoup que Torsologo encourage les gens à concrétiser leurs idées, même celles qui sont a priori les plus farfelues. Nous ne sommes bien entendu qu’au début de l’aventure, mais si une idée comme la nôtre a déjà pu susciter l’intérêt, alors pourquoi d’autres ne le pourraient pas ?

Thom

Effets du Kamagra est divers pour tout le univers. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure choix. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si, pour une fois, il ne fallait pas « liker » ?

Je reproduis ici, avec son accord, le post publié sur son blog par @MathieuFlex, publigeekaire de son état et vainqueur du challenge #EnHautDuCocotier 2011, auquel il ne me semblait pas utile d’enlever ou d’ajouter un mot !

Image de prévisualisation YouTube

Facebook et son bouton like ont transformé le web en un endroit où l’attitude de base est d’abord de liker (soit d’aimer ou de se taire à jamais). Pas mal de gens ont déjà milité pour l’arrivée d’un bouton « dislike » ou « je n’aime pas » mais bon, la vie est déjà assez compliquée pour qu’on ne plombe pas l’ambiance :) . La campagne ci-dessous mise en place sur Youtube milite néanmoins clairement à ne pas aimer. Sur YouTube, vous avez la possibilité de cliquer sur un pouce en l’air pour aimer, et un vers le bas pour ne pas aimer. Les gens négatifs se font d’ailleurs souvent rabrouer en commentaires, notamment sur les vidéos qui cartonnent et où 10 000 personnes aiment VS 50 qui n’aiment pas… C’est cet outil qui est utilisé sur la chaîne Youtube à découvrir ici. Pour quelle raison ? Pour vous inciter à lutter contre le trafic d’êtres humains, et plus précisément contre la traite des femmes, sous le nom d’opération « Woman to go » (Femme à emporter) (dont le nom me fait penser à « Loue une petite amie » ou encore « Rent a wife« ). La vidéo ci-dessus est à retrouver sur la chaîne, et illustre la façon dont les femmes s’achètent malheureusement parfois comme des objets… Et si vous êtes contre, alors dites-le en n’aimant pas. Fait assez drôle, on notera à date plus de 10 000 « je n’aime pas » et quelques 4 000 « j’aime ». Certaines habitudes ont la vie dure.

mathieu

Mathieu Flaig

Effets du Kamagra est varié pour tout le monde. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si Edgar Morin avait trouvé LA voie ?

Image de prévisualisation YouTube

« Et si on sauvait l’humanité ? », dans les deux sens du terme … Peux t-on imaginer plus grande ambition ? Je considère Edgar Morin comme le plus grand penseur vivant de langue française et je lui avais déjà consacré un #JourDuPenseur l’an dernier (« Et si notre désintégration devenait métamorphose ? »). Lorsque j’ai eu le plaisir de le rencontrer, grâce à Edwy Plenel et à Sacha Goldman du Collegium ( « Et si on accélérait la mise ne place d’une gouvernance mondiale ?»), j’ai été frappé par son incroyable sagesse. Mais je dois vous avouer que son tout dernier livre « La Voie. Pour l’avenir de l’humanité », m’a estomaqué, au point d’avoir un instant envisagé de lui consacrer 28 chroniques hebdomadaires #JourDuPenseur, tellement chaque chapitre mériterait d’être partagé, commenté, et, bien entendu critiqué. Je pense avoir lu la quasi totalité des livres d’Edgar Morin, et je pensais avoir appris et compris l’essentiel de sa pensée, issue de son approche transversale et non réductrice de la complexité, à l’issue de son œuvre majeure (La Méthode) se clôturant par « L’humanité de l’humanité ». Mais j’ai été sidéré par la capacité de son dernier livre à non seulement être le point d’arrivée d’une vie de réflexion, mais surtout le point de départ d’une démarche de réformes salvatrices de l’humanité collective et de notre humanité individuelle. Ce livre est tellement riche, et propose tellement de voies pour ouvrir ce que l’auteur appelle « La Voie » que j’ai décidé, pour une fois, de ne pas le synthétiser, et de tenter de vous donner plutôt envie de le lire tout entier, en me contentant de vous livrer 33 citations qui m’ont frappées et inspirées :

arton22045-8ff70

. « Nous sommes toujours dans l’âge de fer planétaire, et dans la préhistoire de l’esprit humain …Il faut chercher la Voie susceptible de sauver l’humanité des désastres qui la menacent » (Avant-propos)

. « Nous continuons à chercher des dépanneurs de la planète Alpha, alors que nous sommes sur la planète Béta » (Citation de P.Caillé – Avant-propos)

. « La connaissance est en retard sur l’immédiat… Ce n’est pas seulement notre ignorance, c’est aussi notre connaissance qui nous aveugle » (Introduction)

. « Une société doit contrôler son économie, et ce contrôle, ici, fait défaut. Il manque aussi les autorités légitimes dotées de pouvoir de décision. Absente aussi, est la conscience d’une communauté de destin, indispensable pour que cette société devienne « Terre-Patrie » » (Introduction)

. « Le développement a détruit les solidarités traditionnelles sans en créer de nouvelles, d’où la multiplication des solitudes individuelles » (Introduction)

. « La gigantesque crise planétaire est la crise de l’humanité qui n’arrive pas à accéder à l’humanité » (Introduction)

. « L’improbable, mais possible est la métamorphose…Pour aller vers la métamorphose, il faut changer la voie…La métamorphose serait belle et bien une nouvelle origine » (Introduction)

. « Les voies réformatrices sont interdépendantes » (Les voies vers la voie)

. « Privée de pensée, la politique s’est mise à la remorque de l’économie » (Regénération de la pensée politique)

. « Il faut compléter la notion de développement par celle d’enveloppement, c’est à dire de protection » (politique de l’humanité)

. « L’ère planétaire ouvre une nouvelle ère de métissage. Aux métissages génétiques s’ajoutent ou se combinent les métissages culturels » (politique de l’humanité)

. « Il faut à la fois mondialiser et démondialiser » (politique de l’humanité)

. « La politique de civilisation devrait s’exercer contre les effets négatifs croissants du développement de notre civilisation occidentale, tout en développant ses effets positifs » (politique de civilisation )

. « L’envers de la monétarisation, c’est le rétrécissement de la part de service gratuit, du don, c’est à dire de l’amitié et de la solidarité » (politique de civilisation)

. « Nous pouvons maintenant formuler les impératifs d’une politique de civilisation : solidariser, ressourcer, convivialiser, moraliser » (politique de civilisation)

. « (il faut) laisser aux humains la liberté de circuler qu’on accorde si volontiers aux marchandises et aux capitaux » (la démographie)

. « Nous devrions créer des instances planétaires qui puissent sauvegarder les peuples et sociétés de l’humanité archaïque … Leur existence est une résistance civilisatrice » (les peuples indigènes)

. « L’écologie, en révélant notre relation de vie et de mort avec la biosphère, nous oblige à repenser notre planète et à lier notre destin, et finalement, à nous repenser nous-même » (la voie écologique)

. « Tous les humains habitent la maison commune de l’humanité. Tous les humains partagent un destin de perdition. La prise de conscience de cette communauté de destin terrestre doit devenir l’événement clé du XXIème siècle…Il faut sauver le soldat « Terre » » (la voie écologique)

. « La Société est un complexe, au sens du mot latin « complexus », qui signifie « ce qui est tissé ensemble » » ( la voie écologique)

. « La voie doit substituer à l’hégémonie de la quantité, l’hégémonie de la qualité, à l’obsession du plus, l’obsession du mieux » (La voie écologique)

. « Le but premier d’une politique de l’eau est d’en faire un droit humain ; le but final est de la restituer comme bien commun aux êtres humains » (L’eau)

. « Il s’agit de « ré-enchâsser » l’économie dans le social, le culturel, l’humain, ce qui signifie fondamentalement remettre l’économique à sa juste place, comme moyen et non comme fin ultime de l’activité humaine » (Inégalité et Pauvreté)

. « Bureaucratie et compétitivité sont les deux mamelles de notre type de société. La première ignore les êtres concrets, la deuxième les manipule » (la débureaucratisation généralisée)

. «  Le morcellement et la compartimentation de la connaissance en disciplines non communicantes rendent inapte à percevoir et concevoir les problèmes fondamentaux globaux . Notre mode de connaissance parcellarisé produit des ignorances globales » (réforme de la pensée)

. « La réforme de vie est d’abord la conquête d’un art de vivre » (La voie de la réforme de vie)

. « La compréhension est une composante principale de la réforme de vie » (La voie de la réforme de vie)

. « La réforme de vie doit également développer une composante esthétique, essentielle pour vivre poétiquement … La relation esthétique ne doit pas être considérée comme un luxe» (La voie de la réforme de vie)

. « La souffrance est le prix à payer pour vivre. Mais ce prix ne peut-être supporté  qu’à condition de pouvoir accéder à la poésie du vivre ». (La voie de la réforme de vie)

. « Notre civilisation tend à favoriser le logiciel égocentrique. Le logiciel altruiste et solidaire est certes partout présent, mais souvent inhibé et dormant. Il peut se réveiller » (La voie de la réforme morale )

. « L ‘adolescence est à la fois le maillon faible (par sa faible insertion sociologique) et le maillon fort (par ses énergies) de la chaine de nos sociétés » (L’adolescence)

. « Le statut de la vieillesse a changé. Dans les civilisations traditionnelles, les vieillards sont les « anciens » qu’on respecte, dont on reconnaît l’expérience et la sagesse » (vieillesse et vieillissement)

. « Donnez de la vie à vos jours, plutôt que des jours à votre vie » (Vieillesse et vieillissement. Citation de Rita Levi-Montalcini )

. « L’accompagnement des mourants est une nouvelle mission humaniste au sein de l’univers laïque. L’éthique nous demande de tout faire pour éviter à autrui la solitude face à la mort » (La mort)

. « Quand on considère cette incroyable aventure du passé, comment penser que l’aventure du futur serait moins incroyable ? » (Au delà de la voie)

Ce remarquable livre d’Edgar Morin, dont vous pouvez également lire la très bonne interview accordée à Rue89, ne se contente pas de fixer un cap et des principes. Il propose également un très grand nombre d’idées concrètes au plan mondial comme au plan national : d’une gouvernance mondiale confédérale pour l’élaboration de normes économiques et écologiques, aux maisons de solidarité, d’un tribunal mondial de l’eau au développement de banques solidaires, des droits accordés aux immigrés à l’humanisation des prisons… Et si la voix de la sagesse d’Edgar Morin nous ouvrait La Voie ?

edgar_morin_image

Effets du Kamagra est divers pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.

Et si le non sens était le comble du non sens ?

Image de prévisualisation YouTube

Comme tous les samedis sur ce blog, c’est #EclatDeRire avec une grande saga publicitaire humoristique des trente dernières années. Aujourd’hui, le retour de l’inénarrable John Smith’s, orchestré par TBWA\london, avec un film pastiche des concours de beauté canin, que j’adore (ci-dessus). Bien avant que Diesel ne s’empare du concept de « Stupid » , John Smith’s a incarné le non-sens populaire anglais avec sa campagne « No Nonsense », dont le film du plongeoir ci-dessous est un exemple parfait. Vous trouverez également quelques autres films , encore plus « anglais » dans la vidéo récap historique tout en bas de ce post. Enjoy ! ;-)

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Effets du Kamagra est varié pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si vos chaussures avaient des puces ?

Image de prévisualisation YouTube

A prendre au pied de la lettre ! Merci à Anne Sophie Robert (Anneso_R), de m’avoir signalé via Twitter « Karmatech »,  un projet particulièrement bien présenté de chaussures communiquant via une puce RFID, qui illustre bien le potentiel de l’internet des objets en liaison avec les réseaux sociaux. Et si désormais communiquer, c’était le pied ? ;-)

Effets du Kamagra est différent pour tout le univers. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.

Et si le surf était encore plus beau la nuit ?

Image de prévisualisation YouTube

Aujourd’hui, la rubrique #DisruptiveSport vous propose une expérience réservée à des surfeurs de très haut niveau : le surf nocturne. Mark Visser, surfeur australien de 28 ans, est tout le contraire d’un inconscient. Il est réputé comme l’un des surfeurs de grosses vagues qui va le plus loin dans sa préparation lors des séances d’apnée en piscine qui l’entrainent à rester sous l’eau le temps de quatre vagues… Cela faisait plus de deux ans que Mark Visser et son équipe préparaient une expédition nocturne à Hawaii, plus précisément à Jaws. C’est le jeudi 20 janvier 2011, à 2 heures du matin, qu’ils sont passés à l’action : « C’était la chose la plus terrifiante, mais la plus excitante, que je n’aie jamais faite. Surfer dans la nuit noire signifiait que je devais me fier à mon instinct plus qu’à mes sens, en essayant de faire corps avec la vague. Je suis trop content d’avoir réussi quelque chose qui semblait infaisable » a déclaré Visser. Pour s’éclairer, Mark Visser a utilisé des diodes électroluminescentes (LED) intégrées dans un gilet de sauvetage et dans sa planche de surf. Les technologies lumineuses ont été conçues spécialement pour ce projet pour que la vague soit correctement éclairée, au bon endroit et au bon moment sans éblouir le surfeur ni les pilotes de l’hélicoptère ou du jet-ski. Impressionnant !

mark-visser

Effets du Kamagra est différent pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le univers. Pas agréable de penser.

Et si on imaginait les taxis de demain ?

Merci à Gilles Reeb (@uzful), l’un des participants du challenge 2010 #EnHautDuCocotier ( » Et si les réseaux sociaux n’étaient pas des médias ? »), de m’avoir signalé via Twitter cette initiative relayée par le site « Green Things« .

smaxi

La commission « Taxis et Limousines » de la ville de New York a récemment organisé un grand concours intitulé « Taxis for Tomorrow ». Trouvant que les projets présentés étaient trop conventionnels, l’inventeur Steven M.Johnson a décidé de proposer des idées beaucoup plus disruptives, tant sur le plan social qu’environnemental. En voici ma sélection (pour voir ses autres propositions qu’il décrit lui même comme « irresponsible & wacky », cliquer ici).

arieff_taxi1-blog427

tunneltaxibig

Effets du Kamagra est divers pour tout le univers. Il suffit de ne pas dire quelle choix est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et s’il fallait faire attention à la 3D ?

Image de prévisualisation YouTube

Vu à la TV américaine hier soir, ce nouveau spot Bud Light sur les risques de la 3D pour les consommateurs de bière… J’ ajoute également à cette page de pub US, le tout nouveau film Apple iPhone conçu par TBWA\Media Arts Lab Los Angeles, pour célébrer l’arrivée de Verizon aux côtés de AT&T, sur une musique que vous reconnaitrez aisément ! ;-)

Image de prévisualisation YouTube

Effets du Kamagra est divers pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le univers. Pas agréable de penser.

Et si on soutenait la liberté de la presse en Tunisie ?

Capture-d’écran-2011-01-24-à-10.19.24

Pendant les événements de Tunisie, efficacement relayés sur Twitter par la communauté tunisienne française (merci en particulier à @hedia), beaucoup d’entre nous se sont demandés comment ils pouvaient contribuer ou aider, et se sont heurtés à l’absence d’ONG connue intervenant en Tunisie. Peut-être existe t-il des initiatives que j’ignore, et que vous pourrez indiquer en commentaire de ce post, mais en attendant, je relaye avec plaisir l’initiative de Rue89, qui  a décidé d’apporter sa contribution en mettant en vente des t-shirts et des mugs pour aider à la création de médias libres en Tunisie. Rue89 et son partenaire ComBoutique s’engagent à reverser 7 euros par T-shirt vendu (les 5€ de bénéfices de Rue89 et une contribution de 2€ pour ComBoutique) à une action en faveur des médias libres, qui n’a pas encore été identifiée car la situation est encore trop incertaine et précaire. Le site s’engage cependant à tenir ses lecteurs au courant de l’avancée de la collecte, et bien entendu de l’usage des fonds. Pour contribuer, cliquer ici.

Effets du Kamagra est divers pour tout le univers. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le règne. Pas agréable de penser.

Et si on ne déménageait que l’essentiel ?

Image de prévisualisation YouTube

L’agence conseil en communication corporate et « non profit » canadienne Manifest, a décidé de célébrer son déménagement en marquant son engagement sociétal de manière originale, par la création de lettres géantes formant les mots correspondant aux enjeux sociétaux les plus urgents. Les équipes de l’agence ont ainsi défilé dans les rues de Toronto, en portant les mots « Faim », « Sida », « Mal logement » ou encore « changement climatique », de leur ancienne adresse à la nouvelle, ne passant pas vraiment inaperçues…


Effets du Kamagra est différent pour tout le monde. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure choix. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.