Archives mensuelles : septembre 2011

Et si on peignait à la bouteille ?

Image de prévisualisation YouTube

Découvert grâce au toujours surprenant blog curiosity counts, cette jeune artiste de Toronto, Amy Shackleton, 25 ans, qui réalise des tableaux sans aucun pinceau, simplement en « squizzant » des bouteilles de peinture. Amy a été déjà exposée à New York, Londres, Toronto, Montréal et Calgary, et a été sélectionnée par le Colart Collection de Montréal. Découvrez ses oeuvres en cliquant ici !

119_TerracedCity

Effets du Kamagra est varié pour tout le monde. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le univers. Pas agréable de penser.

Et s’il n’y avait pas que des lolcats sur internet ?

Image de prévisualisation YouTube

Vu sur le blog Gizmodo.fr, cette vidéo génialement pédagogue sur le fameux paradoxe du chat de Schrödinger. Comme nous le rappelle Wikipédia : « Erwin Schrödinger a imaginé une expérience dans laquelle un chat est enfermé dans une boîte fermée avec un dispositif qui tue l’animal dès qu’il détecte la désintégration d’un atome d’un corps radioactif ; par exemple : un détecteur de radioactivité type Geiger, relié à un interrupteur provoquant la chute d’un marteau cassant une fiole de poison…Si les probabilités indiquent qu’une désintégration a une chance sur deux d’avoir eu lieu au bout d’une minute, la mécanique quantique indique que, tant que l’observation n’est pas faite, l’atome est simultanément dans deux états (intact/désintégré). Or le mécanisme imaginé par Erwin Schrödinger lie l’état du chat (mort ou vivant) à l’état des particules radioactives, de sorte que le chat serait simultanément dans deux états (l’état mort et l’état vivant), jusqu’à ce que l’ouverture de la boîte (l’observation) déclenche le choix entre les deux états. Du coup, on ne peut absolument pas dire si le chat est mort ou non au bout d’une minute… Cette expérience fut imaginée en 1 935 pour mettre en évidence des lacunes supposées de l’interprétation de Copenhague de la physique quantique, et particulièrement mettre en évidence le problème de la mesure ». La vidéo ci-dessus, signée Henry Reich, rend la démonstration particulièrement limpide !

Effets du Kamagra est différent pour tout le monde. Il suffit de ne pas dire quelle choix est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.

Et si je vous en disais plus sur TBWA en France ?

Image de prévisualisation YouTube

Merci à l’équipe de l’ESSEC/TV pour la réalisation de ce reportage qui me permet de mieux vous faire connaitre TBWA\France ! ;-)

Vous reconnaitrez au passage derrière moi le portrait de Rihanna, créé par une élève du collège Lucie Aubrac à Villetaneuse dans le cadre des ateliers créatifs Room13, dont je vous avais parlé en juin dernier (« Et si on aidait la créativité à s’épanouir à l’école ?« ).

Effets du Kamagra est différent pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.

Et si votre cuisine défiait la gravité ?

Image de prévisualisation YouTube

Matthieu Etienne, (@LLLLITL) a été le premier à twitter sur mon fil twitter, le tout nouveau film Ikéa signé Forsman Bodenfors, simple et spectaculaire qui renoue avec une veine plus proche de ce que La Chose avait su construire en France pour cette marque, et qu’elle me semble avoir malheureusement récemment perdue… Un film pour promouvoir une cuisine, qui rejoint dans mon Panthéon publicitaire personnel, la démo ci-dessous signéz BDDP&Fils pour Mobalpa. Même si je vous recommande de ne pas combiner les deux exercices, en évitant, si possible, d’escalader votre nouvelle cuisine les yeux bandés…

http://www.dailymotion.com/videoxm5el

Effets du Kamagra est divers pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle choix est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si l’irréel existait ?

Image de prévisualisation YouTube

Toujours plus réaliste. Et en même temps magnifiquement irréel. C’est le nouvel espace du réel-virtuel dans lequel nous évoluons aujourd’hui. Déjà plus d’un million de vues pour cette superbe démonstration trouvée sur le blog de TBWA  » curiosity counts » hier.

Effets du Kamagra est différent pour tout le univers. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.

Et si vous tapiez vos cocktails à la machine?

Image de prévisualisation YouTube

Vu sur le blog Curiosity Counts de TBWA, cette machine étonnante qui transforme vos mots en cocktails … A utiliser néanmoins avec modération ! ;-)

Et si vous vous retrouviez assis au milieu de 148 bikers ?

Image de prévisualisation YouTube

Merci à William Borderie d’avoir posté sur Google + (eh, oui, ça existe toujours ! ;-) ) cette vidéo d’une opération menée par Carlsberg dans un cinéma en Belgique pour démontrer le concept publicitaire « That calls for a Carlsberg ? » (« Ca appelle une Carlsberg ! »- vidéo ci-dessous).  Et vous, qu’auriez vous fait si on vous avait offert deux places au beau milieu des bikers ?

Image de prévisualisation YouTube

Effets du Kamagra est différent pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si le Brand Washing n’était pas un tabou?

Image de prévisualisation YouTube

Comme tous les dimanches sur ce blog, c’est #JourDuPenseur, consacré aujourd’hui au tout nouveau livre de Martin Lindstrom, paru en anglais mardi dernier, et intitulé : « Brandwashed : tricks companies use to manipulate our minds and persuade us to buy » (« Les trucs employés par les entreprises pour manipuler nos esprits et nous persuader d’acheter »). Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un livre que je n’ai pas encore lu dans son intégralité, mais dont j’ai pu découvrir hier le premier chapitre, mis en ligne gratuitement sur internet (cliquez ici). Je vous propose de commencer par la bande-annonce (ci-dessus), qui vaut le coup d’oeil, et vous en dit plus sur la démarche de Martin Lindstrom, une démarche qui combine expérience et expérimentation …

martin-lindstroemMartin Lindstrom, auteur du best-seller traduit en 25 langues « Buyology » en 2009, et consultant pour un grand nombre d’entreprises, est devenu en quelques années, ce que les américains aiment appeler un « marketing guru ». Sa prise de conscience du pouvoir des marques remonte à l’âge de ses 11 ans, quand il décida de faire connaitre le « Legoland » qu’il avait construit dans son jardin par une publicité dans la presse locale, ce qui lui valu une menace de poursuite par sa marque de jouets favoris pour infraction sur le droit des marques. Après avoir ouvert son agence et l’avoir revendue, il continuera sa carrière chez BBDO, en Europe et en Asie, avant de travailler pour British Telecom à Sydney. Depuis l’extraordinaire succès de son livre « Buyology- Truth and lies about what we buy », qui vise à démonter les mécanismes de persuasion marchands, Martin Lindstrom est devenu avant tout consultant et conférencier dans le monde entier. Il a également publié « Brand Sense : building powerful brands through touch, smell, sight & sound », « Brandchild : insights into the minds of today’s global kids » et « brand building on the internet ». « Brandwashed » est son sixième livre dont la préface est signée Morgan Spurlock, le réalisateur de Super Size me et de « The Greatest movie ever sold ».

brandwashedLe point de départ de Brandwashed est une tentative par l’auteur de vivre une expérience de « Brand Detox », inspirée par le mouvement anti-consummériste « Enough »: une année entière sans marque, en continuant d’utiliser les produits des marques déjà acquises, mais sans jamais en acquérir une nouvelle. Fini les produits marqués du petit déjeuner, remplacés par des fruits, découverte du rasage sans mousse à raser et du dentifrice sans marque des compagnies aériennes, et respect du principe de commande dans les restaurants ou bars sans jamais citer une marque (« De l’eau gazeuse s’il vous plait ! »). L’expérience tourna court au bout de six mois lorsqu’une valise perdue à l’aéroport obliga Martin à acheter un T.Shirt « I Heart Cyprus » pour se changer avant une conférence en Grèce. Une preuve de plus pour l’auteur que personne ne pouvait échapper durablement au « brand washing ». Pourquoi prend on toujours le deuxième journal de la pile ? Pourquoi a t’on tendance à tourner en rond lorsqu’on marche en téléphonant  avec son portable ? Pourquoi sommes nous sensibles à « l’altruisme compétitif » qui nous fait acheter une voiture plus écologique autant pour faire plaisir à notre voisin qu’à nous même ? En décodant nos comportement, Martin Lindstrom se veut l’héritier du journaliste Vance Packard, qui, le premier en 1957, avait publié « The Hidden persuaders », un livre qui révélait déjà les mécanismes psychologiques et mentaux auquel le marketing fait appel, et qui a ouvert la voie aux neurosciences appliquées au marketing. Soixante ans plus tard, Martin Lindstrom fait le constat de l’extraordinaire connaissance accumulée en la matière, en particulier du fait de l’accélération technologique et de l’avancée de la recherche psycho-sociologique. Pour appuyer sa thèse, Martin Lindstrom a effectué une expérimentation étonnante pour son livre. Inspiré par le film The Joneses (avec David Duchovny et Demi Moore), l’histoire d’une famille parfaite qui débarque dans une petite banlieue américaine avec l’intention cachée de persuader leurs voisins d’adopter de nouveaux produits, Martin a réalisé pour son livre un véritable reality show, réputé avoir couté 3 millions de dollars, intitulé « The Morgensons ». Pour ce faire, il a recruté une famille équipée de toute une série de marques et de produits, et les a fait emménager dans une banlieue d’Orange, en Californie du Sud, en leur donnant carte blanche pour évangéliser leurs voisins, et mesurer ainsi grandeur nature le pouvoir du bouche à oreille et de la prescription par son environnement. Est-ce que voir votre voisin boire un certain type de bière, ou votre voisine porter un certain parfum vous influence ? Vous le saurez en lisant le dernier chapitre de « BrandWashed », dont la vidéo ci-dessous vous donne un avant-gout.

Image de prévisualisation YouTube

Au travers de Brandwashed, Martin Lindstrom ne cherche pas à dénoncer, mais à expliquer. Il n’appelle pas au boycott de tel ou tel produit, marque ou entreprise, même s’il critique les excès et l’usage de certaines pratiques, mais il souhaite surtout mieux faire comprendre ce qu’il appelle « la face cachée du marketing », pour nous permettre d’être des consommateurs plus conscients et éclairés. Sa démarche, en révélant les mécanismes de la persuasion, vise à rendre les entreprises plus transparentes et responsables :  » mon objectif a été d’écrire un livre suffisamment provoquant pour que les consommateurs commencent à bloguer à son sujet et que les grands médias s’en emparent en créant ainsi une nouvelle pression sur les marques, qui devront s’évaluer et évoluer à l’aune d’une lumière nouvelle ». Au moment où Facebook donne une ampleur nouvelle à l’usage de données personnelles, et où les réseaux sociaux accroissent considérablement la puissance du pouvoir de prescription par ses pairs, il me semble pertinent d’ouvrir le débat sur les méthodes marketing d’aujourd’hui, en toute transparence et sans tabous.

buyology

J’aurais l’occasion de revenir sur ce livre lorsque j’aurais pu le lire en entier, ce qui n’est pas le cas au moment où j’écris ce post, mais, en tant qu’enseignant à Sciences Po sur les marques, je voulais dès maintenant saluer la démarche de Martin Lindstrom, que je trouve tout à fait salutaire, et qui témoigne de la même logique que celle qui m’a conduit à publier « L’idée qui tue » en 2009 (disponible en anglais sous le titre « The killing idea » dans quelques semaines, j’en profite pour vous le signaler ;-) ). Comme je l’écris dans le dernier chapitre de mon livre, je suis convaincu qu’il faut assumer, révéler, et parfois dénoncer la part de manipulation inhérente à la société de communication dans laquelle nous sommes:  » Dans toute forme de communication, il est bien sûr une part de manipulation. Il faut l’admettre et l’assumer. Pour ne pas en être victime et s’en prémunir. La meilleure défense contre la société de communication (et de consommation), est de se vacciner contre ses excès pour augmenter sa capacité d’immunisation. Pour celà, une seule médication : savoir reconnaître les techniques de manipulation employées afin de ne pas en être dupe. Pour que chacun puisse se faire sa propre idée…des idées. Et mieux défendre les siennes. La révolution digitale est bien trop puissante pour imaginer un retour en arrière. Il ne s’agit pas de freiner la société de communication, mais bien de permettre à chacun de la comprendre pour mieux la maitriser ». Merci donc à Martin Lindstrom d’y contribuer !

photo

Effets du Kamagra est différent pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si on se méfiait d’octobre ?

Image de prévisualisation YouTube

Comme tous les samedis sur ce blog, c’est #EclatDeRire avec les films les plus drôles de l’histoire de la publicité mondiale. Je suis heureux d’avoir retrouvé les trois films signés TBWA/Chiat/Day Los Angeles pour la chaine Fox et le retour des playoffs de Base Ball, qui ne va pas sans produire quelques effets secondaires, chaque fois qu’octobre revient… ;-)

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Effets du Kamagra est varié pour tout le monde. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si les mots contenaient la violence ?

Image de prévisualisation YouTube

Merci à @JeanBoileau d’avoir signalé via Twitter cette campagne particulièrement impactante, vue sur le blog Numerik, intiutlée  « Peace talks », conçue pour International Alert à l’occasion de l’ »International Day of Peace » avant-hier. International Alert est une organisation indépendante londonienne qui travaille à la consolidation de la paix dans le monde et pour la sécurité  durable entre les communautés touchées par les conflits violents. Vous aurez reconnu la musique de Massive Attack (« Angel ») qui illustre un film particulièrement adapté à l’actualité onusienne du jour concernant le Proche-orient…

1334504034

Effets du Kamagra est différent pour tout le univers. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.