Archives mensuelles : novembre 2012

Et si c’était le premier vidéoclip 100% Instagram ?

#CanadianConnection ! C’est par un tweet de @jeanboileau (que vous suivez désormais tous puisqu’il faisait partie de mon Top25 des meilleurs comptes twitter de la com ;-) ) , que j’ai découvert sur le Huffington Post Quebec, ce clip vidéo réalisé par le directeur artistique Arturo Perez Jr, à partir de 1905 photos filtrées sur Instagram. Shooté à San Francisco, il illustre joliment la chanson Invasion du groupe mexicain The Plastic Revolutions.

plastics-revolution-invasion-instagram-gutenver

Effets du Kamagra est varié pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si une bonne pub pouvait faire du bien au syndicalisme ?

Image de prévisualisation YouTube

Vive le crowdsourcing ! J’ai fait appel à ma communauté Facebook et Twitter hier midi, pour élargir mon champ de choix afin de déterminer le #In et le #Out de la communication de la semaine que je commente à la fin du Duel des Communicants du mardi soir (23h35) chaque semaine sur iTélé. J’en profite pour remercier toutes celles et ceux qui m’ont proposé des idées, mais tout particulièrement Thomas Cléret, un ancien de la maison TBWA, aujourd’hui chez MC Saatchi GAD, de m’avoir fait découvrir le film « Exclu CFDT – Le plus grand secret du syndicalisme enfin dévoilé » (ci-dessus), qui avait échappé à mon système de veille (ce qui semblerait prouver que mon Top 25 diffusé samedi –  » Et si vous suiviez les 25 meilleurs comptes twitter de la com ?« - est insuffisant pour ne rien manquer). C’est en effet aujourd’hui que débutent les élections professionnelles des représentants des 4,6 millions de salariés des très petites entreprises (TPE) et des employés à domicile. C’est une première car les électeurs ne votent pas pour un délégué syndical, du fait de la taille de leur entreprise, mais pour une organisation, donc une marque syndicale. Le risque de faible participation étant important, les syndicats ont intérêt à mobiliser pour garantir leur représentativité future. J’ai trouvé la démarche de la CFDT particulièrement intelligente sur le fond, et très réussie dans la forme, avec une part d’auto-dérision maitrisée (jusqu’au plan final culte de François Cherèque, en chef du Spectre, caressant son chat), qui donne envie non seulement de voter, mais de voter CFDT, qui démontre là une grande empathie vis à vis d’un électorat faiblement impliqué.

VIDEO-Quand-Chereque-se-prend-pour-Blofeld-et-la-CFDT-pour-le-SPECTRE_image_article_large

Effets du Kamagra est différent pour tout le monde. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.

Et si le Grand Prix Effie 2012 marquait un changement d’époque ?

Image de prévisualisation YouTube

Hier soir avait lieu au Théâtre de Paris, la 19ème édition des prix EFFIE France, organisée par l’AACC (Association des Agences Conseil en Communication), et l’UDA (Union des Annonceurs).effie_logo 29 campagnes de communication ont été récompensées pour leur efficacité mesurée et prouvée devant un jury de 20 personnes, présidé par Didier Truchot (Ipsos), composé à parts égales d’un collège agences, d’un collège médias, d’un collège marketing et d’un collège annonceurs. Vous pouvez accéder à l’ensemble du palmarès en cliquant ici. Aux Etats-Unis comme en France, le groupe TBWA est celui qui a recueilli le plus grand nombre de prix Effie depuis leur création. Ce leadership de l’efficacité est conforté cette année par la performance remarquable de TBWA\Paris qui remporte 3 des 12 Gold Effies distribués (pour deux campagnes McDonald’s et la campagne Système U), et un Silver Effie (pour la campagne Dior J’adore), ainsi que le Grand Prix Effie 2012 pour la campagne Système U. Bravo à toutes les équipes qui ont permis ce succès côté agence et côté annonceur, et plus généralement bravo à tous les lauréats de toutes les agences et de tous les annonceurs qui ont contribué à démontrer que créativité rime avec efficacité.

Image de prévisualisation YouTube

Mais il y a une autre raison pour laquelle ce Grand Prix me tient particulièrement à coeur : le jury (qui ne comprenait aucun membre de TBWA, dois-je le préciser ;-) ), a récompensé une campagne qui promeut une démarche citoyenne et des produits à valeur sociétale ajoutée, et fait ainsi rimer efficacité commerciale avec engagement citoyen. Les « Nouveaux commerçants » de Système U démontrent que l’on peut remettre en cause le modèle d’une grande distribution qui proposerait des prix toujours plus bas au détriment des autres intervenants de la chaîne de la consommation pour s’affirmer, depuis 2011, comme l’enseigne qui réconcilie compétitivité prix et « valeur sociétale ajoutée », associant ainsi distribution et redistribution pour que « le commerce profite à tous ». Si les consommateurs, quand ils fréquentent la grande distribution, continuent de rechercher les prix bas, ils favorisent désormais également une consommation qui a plus de sens.  L’efficacité mesurée et prouvée de ce dispositif de communication est exceptionnelle. Ce sont non seulement les ventes des produits mis en avant par les différentes créations publicitaires qui ont fortement progressé (croissance du chiffre d’affaires des produits soutenus : de + 12,4 % pour les « frites sans huile de palme » à + 589 % pour le « déodorant sans sels d’aluminium ») mais surtout la part de marché de l’enseigne dans son ensemble, qui progresse (part de marché valeur : + 1 point entre janvier 2011 et avril 2012, source Kantar World Panel). Dans un univers de la grande distribution hautement compétitif, c’est grâce à sa campagne « U, le commerce qui profite à tous », réalisée par les équipes de TBWA\Paris, menées par son Président Guillaume Pannaud, et Luc Bourgery (Directeur Général, en photo ci-dessous),  et l’agence média My Media, que Système U a obtenu le meilleur niveau de retour sur investissement publicitaire. Pour une hausse de 0,1 point de sa part de marché, Système U a investi en 2012, 26% de moins que son premier concurrent et 72% de moins que le suivant (source Kantar World Panel).

A8pxJPkCEAAJmfO

Comme l’a rappelé Serge Papin (@sergepap) , le charismatique dirigeant de Système U, sur son fil twitter (en prenant la photo ci-dessus), le dernier distributeur alimentaire à avoir reçu en France un Grand Prix Effie fut Carrefour en 1999 pour la campagne produits « un mois jamais vu en France », dont l’efficacité provenait d’un principe incroyablement « hard selling » de vente à la pénurie de produits en quantité limitée. Dans un autre tweet, Serge Papin ajoute  » Changement d’époque : aujourd’hui, c’est une campagne de responsabilité sociétale : « le commerce qui profite à tous », qui est primée ». J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises sur ce blog ( voir « Et si les innovations du futur étaient à valeur sociétale ajoutée ? » et « Et s’il était temps que les entreprises se dotent d’un idéal ?« , consacré au livre de Jim Stengel, ancien CMO de Procter & Gamble), de vous parler de ma conviction profonde de l’intérêt pour les entreprises d’accélérer les innovations à valeur sociétale ajoutée. C’était le sujet d’un article que j’avais publié dans le journal Le Monde en octobre 2007 (5 ans déjà !), intitulé : « Produits à Valeur Sociétale Ajoutée : transformons la solidarité en profits et le profit en solidarités« , que vous pourrez retrouver en cliquant ici. C’est aussi le thème d’un article en anglais que j’ai publié plus récemment sur LinkedIn  intitulé : « What if doing good was good for profits », qui a généré de nombreux commentaires d’internautes du monde entier que je vous invite à lire en cliquant ici. Si la crise économique a freiné certaines démarches RSE dans un certain nombre d’entreprises, je ne doute pas un instant que celles qui comme Monoprix (pionnier avec Monoprix Vert), Procter & Gamble, Danone, ou Système U, qui ont pris résolument le parti des innovations à valeur sociétale ajoutée, seront celles qui domineront leurs marchés demain, en démontrant que l’utilité sociétale peut rimer avec l’efficacité commerciale. Et si le monde de la consommation raisonnée, qui privilégie la logique de la qualité et non celle de la quantité, était (enfin ?) en marche ?

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

J’en profite pour vous dévoiler le tout nouveau film « pommes » sorti aujourd’hui en complément de la campagne presse « Chez U, les prix bas n’ont rien à cacher », que vous avez pu voir en cover de vos grands quotidiens du jour ! Pour une barquette de pommes à croquer sucrées U vendue 2,49 euros, 1,05 euros rémunérent la coopérative de producteurs français (0,75 euros sont utilisés en frais de conditionnement, 0,56 correspondent aux charges et rémunération du distributeur, et 0,13 passent dans la TVA).

Image de prévisualisation YouTube

Effets du Kamagra est différent pour tout le monde. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le univers. Pas agréable de penser.

Et s’il était temps de passer au marketing liquide ?

10680d1335799560-liquid_itt_fluids_desktop_1600x1200_wallpaper-191365

J’ai décidé de consacrer ce #JourDuPenseur aux conséquences marketing et communication d’un des concepts les plus inspirants du moment : la liquidité culturelle, issu des travaux du génial sociologue d’origine polonaise Zygmunt Bauman, qui avait publié en 2000 « Liquid Modernity », et dont je vous recommande le dernier ouvrage paru en 2011 « Culture in a liquid modern world ». J’ai plusieurs fois partagé sur ce blog (et sur d’autres : cliquez ici), ma conviction que nous étions dans un profond changement de paradigme communicationnel : Internet et les réseaux sociaux nous obligent à repenser le marketing et la communication en donnant la primauté à la dimension temporelle (communication « 365 jours par an »), et non plus à la dimension spatiale (communication « 360 degrés »). Dans ce cadre, la liquidité des contenus de marque est essentielle : l’enjeu est de favoriser la diffusion de contenus liquides et reliés entre eux, en évitant la dispersion ou l’évaporation. C’est ce que démontre brillamment Coca-Cola dans la vidéo « Content 2020 – Move from creative excellence to content excellence », publiée en 2011, et qui mérite d’être vue avec une grande attention. Le marketing en temps réel sera d’ailleurs le thème de la 12ème journée Nationale du Marketing, le 14 décembre prochain (jour de mon anniversaire), dont je suis membre du comité de programme, et qui sera ouverte par mon ami Joël de Rosnay, auteur de « Surfer la vie« , ou « comment sur-vivre dans la société fluide ».

baumanZygmunt Bauman est un sociologue d’origine polonaise, de double nationalité anglaise, qui enseigne à l’université de Leeds, après avoir quitté la Pologne en 1968 pour cause de persécutions antisémites. Il est aujourd’hui considéré comme un des meilleurs théoriciens de la postmodernité. Il fut l’un des premiers à analyser le phénomène de télé-réalité comme métaphore du monde global, où « ce qui est mis en scène, c’est la jetabilité, l’interchangeabilité et l’exclusion ». Analysant la dichotomie entre des problèmes globaux, et des pouvoirs politiques locaux, il décrypte et critique la société de consommation Il décrit la société comme liquide dans un premier ouvrage publié en 2000 : Liquid Modernity, en insistant sur le fait que les idées deviennent la principale source de profit, au détriment des objets matériels. Puis il démontre comment les relations humaines deviennent de plus en plus fragiles et impalpables dans Liquid Love en 2003, avant de développer sa vision complète d’un monde liquide dans Liquid Life, Liquid Fear et Liquid Times. Son dernier livre sur cette thématique Culture in a Liquid Modern World a été publié en 2011.

0745653545Dans Culture in a Liquid Modern World, Zygmunt Bauman explique comment la culture actuelle est déterminée par le rythme du changement de la réalité qui nous entoure, via la mondialisation de l’économie, mais aussi par l’obsession de la modernisation, qui conduit à proposer une culture de l’offre (et non pas des « interdictions ») et de propositions (et non pas de « normes »), donnant une (trop ?) grande place à la séduction :  » La culture moderne liquide ne donne plus l’impression d’être une culture d’érudition et d’accumulation comme celles que l’on trouve dans les livres des historiens et des ethnographes. Elle semble au contraire être une culture du désengagement, de la discontinuité et de l’oubli« . Il constate que la fonction de la culture n’est pas de satisfaire des besoins existants, mais d’en créer de nouveaux : « avec le passage de la modernité ‘solide’ a la modernité ‘liquide’, la culture «perd sa fonction de serviteur de l’auto-reproduction de la hiérarchie sociale, en se concentrant sur la «satisfaction des besoins individuels, la résolution des problèmes et des luttes individuelles « . A l’origine, la culture était supposée être un agent de changement, visant à « éduquer les gens » en leur amenant le meilleur de la pensée humaine et créative. Mais dans notre monde contemporain liquide, la culture a selon Zygmunt Bauman, perdu son rôle messianique et éclairant au profit d’une séduction et d’une consommation immédiate : « on peut se demander s’il est possible que les oeuvres d’art soient célébrées plus de 15 minutes ! « . On peut ne pas partager la vision plutôt pessimiste de Bauman sur l’évolution de la société postmoderne, et sa critique radicale de la société de consommation, mais il ne fait pas de doute que le concept de « culture liquide » prend un sens particulièrement intéressant à l’heure du développement de la fluidité de transmission permise par Internet et ouvre la porte à une réflexion sur ce que peuvent et doivent être le marketing et la communication de demain dans un monde devenu liquide. Qu’on le veuille ou non, les marques sont des phénomènes culturels qui s’inscrivent dans la culture ambiante, s’en inspirent et l’influencent. Face aux critiques et aux excès de la société de consommation, elles se doivent aujourd’hui de proposer un sens, un idéal, qui dépasse leurs enjeux économiques, pour rencontrer des attentes plus fondamentales, en répondant aux aspirations sociétales : environnement, santé, citoyenneté. Et elles doivent surtout apprendre à communiquer horizontalement, en intégrant tous les paramètres, y compris leur critique existentielle, dans un univers globalisé et connecté.

Image de prévisualisation YouTube

C’est une réflexion sur la responsabilité sociétale et le sens de la marque Coca-Cola qui a guidé le projet Coca-Cola Vision 2020, exprimé en 2009. Elaborée par Jonathan Mildenhall, ancien de l’agence Mother qui a rejoint Coca-Cola en tant que VP Global Communications, cette vidéo remarquable a été publiée en 2011 sous le titre « Content 2020 – Move from creative excellence to content excellence« . Elle explique l’approche nouvelle de la communication Coca-Cola dans le monde avec au centre, le thème des « idées liquides » : « we need to produce liquid ideas that earn a disproportionate share of popular culture« . Cette vidéo mérite d’être regardée avec une grande attention, tant elle organise intelligemment l’articulation entre Content, Story Telling et Brand Culture. L’enjeu du marketing d’aujourd’hui est de créer des idées tellement contagieuses, qu’elles ne peuvent plus être contrôlées. Elles doivent être élaborées sous forme de Brand Stories qui vont à la fois développer la liquidité et le lien (« liquid and linked ideas« ), et provoquer des conversations qu’il conviendra de suivre et d’alimenter. La définition du terme « liquid » est donné dans le chapitre 6 de la vidéo  » Developing liquid content« : ce sont des éléments de contenus qui se déplacent librement, mais qui ne doivent pas devenir totalement séparés, à l’opposé d’une molécule qui deviendrait gazeuse si on sépare ses atomes. Dans le chapitre 2 de la vidéo, l’emphase est mise sur le concept de « on demand culture », 24h sur 24, et sur le rôle central de la technologie dans le développement des idées nouvelles. Le chapitre 3 insiste sur l’importance de passer du Story Telling à sens unique (« One Way Story Telling »), au Story Telling dynamique (« Dynamic Story Telling »), pour créer une expérience de marque unifiée et coordonnée, d’où l’importance de la responsabilité éditoriale. L’enjeu (chapitre 6) est de produire le contenu de marque le plus engageant possible (« world’s most engaging content« ), dans une relation continue et durable avec les clients de la marque. Au passage, il nous est rappelé que pour créer une culture propice à la créativité, il faut créer de la tension, et utiliser le conflit constructif (sujet que j’évoquais dimanche dernier dans mon post sur le personal branding). Il nous faut aussi changer les méthodes de pré-test, qui ont tendance à solidifier les contenus de manière prématurée, et tester des idées et le potentiel de rebond des idées en co-création avec les consommateurs, plutôt que de les ériger trop tôt en juge. Enfin, il faut garder une flexibilité budgétaire pour permettre aux idées de se régenerer dans la durée et alimenter les conversations, à la manière d’Old Spice qui a su rebondir génialement sur le succès de son film télé, en répondant aux internautes par des vidéos personnalisées (cliquer ici). Il nous faut apprendre à « itérer, et non répliquer ». Le passage du marketing solide verticalisé, au marketing liquide horizontalisé, est un changement de paradigme qui modifie totalement la relation au client, en l’incluant dans le process de création et de diffusion. Dans le monde liquide décrit par Zygmunt Bauman, Coca-Cola a raison de croire que le marketing de demain sera liquide ou ne sera plus !

liquid1

Effets du Kamagra est varié pour tout le univers. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le règne. Pas agréable de penser.

Et si vous suiviez les 25 meilleurs comptes twitter de la com ?

1353657226

Avec la parution de l’article de ELLE cette semaine intitulé « Le guide Chic de Twitter » consacré aux recommandations de la rédaction des comptes twitter à suivre de journalistes, blogueuses, célébrités, animateurs télé et surtout… collaboratrices de Elle, je me suis dit qu’il était temps que je réponde à la question que l’on me pose régulièrement : « Qui suivre sur twitter pour se doter d’une solide veille communication ? ». Au risque de vexer quelques amis qui ne se retrouveront pas dans cette sélection, mais que je salue au passage, j’ai décidé de vous livrer ma sélection des 25 comptes twitter qui me semblent incontournables en la matière. Cette liste dont j’assume la subjectivité ne manquera pas d’être critiquée, commentée et amendée, et je vous invite cordialement à ajouter en commentaire les comptes twitter qui font référence selon vous, et que je serai heureux de suivre et commenter ultérieurement. A condition évidemment que vous m’indiquiez le compte de quelqu’un d’autre, et non le vôtre ! ;-) Je me suis cantonné ici aux comptes en langue française, sachant que je prévois un article miroir sur mon blog en anglais concernant les meilleurs comptes en langue anglaise, de @adage à @campaignmag, en passant par @Adfreak ou @SouthsideAdguy (liste pour laquelle je suis également preneur de vos suggestions).

Je vous recommande 10 comptes média de référence, qui sont associés à des sites et à des blogs dont les contenus sont particulièrement riches en contenu, et 15 comptes individuels qui sont ceux de twittos dont j’essaie de ne jamais rater un tweet !

• Les 4 médias incontournables : @culturepub (157 274 followers), @Strategies1 (32 365 followers), , @CB_News (16 533 followers) et @Emarketing_fr (15 673 followers) . L’essentiel est là.

• Les 6 blogs médias 2.0, dont les fils twitter relaient principalement l’actualité des sites liés :

@Fubiz : ( 200 185 followers), « the daily dose of inspiration », un must absolu, probablement l’un des plus beaux site du net français pour les amateurs de design, de photographes, de réalisateurs ou d’architectes, aux idées parfaitement exécutées.

@Frenchweb (54 610 followers), le magazine des professionnels de l’internet (business, marketing, management, tech et design)

@minutebuzz (17 810 followers), le site de référence des buzz du jour pour tous les gouts (du meilleur au plus mauvais), donnant une large place aux meilleurs buzz des marques du monde entier.

@laReclame.fr (6 056 followers), anciennement Blogopub, d’une grande actualité et d’une bonne sélectivité

@AdTimes (5 563 followers), créé par David Chiche étudiant au Celsa passionné par la publicité, et qui réalise les dossiers thématiques les plus complet de l’histoire de la publicité

@LesFrancsPubs (1311 followers), premier blog 100% vidéo créé par de jeunes planneurs souhaitant parler sans langue de bois des enjeux actuels de la communication, produisant des interviews originales tout à fait intéressantes.

• Les 15 fils twitter les plus inspirants des personnalités, experts ou jeunes talents de la communication dont j’essaie de ne rater aucun tweet :

@JeanBoileau (20 519 followers), directeur des communications de l’Université du Québec, qui adore l’actualité de la publicité et des relations publiques. Un fil très intéressant.

@MathieuFlex (17 162 followers), plus connu sous son pseudo Le Publigeekaire, dont je suis un fan absolu. Son compte est le seul qui de cette liste qui figure sur la page d’accueil flipboard de mon iPad car je veux être sur de ne rien rater. Mon seul regret est que Mathieu ait quelque peu délaissé son blog depuis qu’il est passé d’une agence de pub à son agence social media.

@CDeniaud (15 449 followers), selon moi les articles de fond les plus intéressants sur l’évolution des social media, la social TV et le social CRM. Cedric publie avant moi des articles que j’aurais aimé écrire, auxquels je ne retoucherais en général aucun mot. Suivre aussi son associé @stephpuchois !

@naro (13 230 followers), qui a quitté ses activités chocolatières pour se lancer dans une nouvelle vie (ne ratez pas son expo photo dont le vernissage est le 6 décembre), sans perdre son légendaire esprit critique sur le monde de la com, et son amour de la provocation, même gratuite.

@Arnaud_thurudev (8 226 followers), le hibou du web qui déniche des innovations que l’on ne trouve nul par ailleurs.

@olivez (6 591 followers), probablement le meilleur connaisseur des nouvelles technologies, connu pour ses rapports détaillés et quasi en temps réel des meilleurs séminaires technos américains, et pour ses talents de photographe.

@LLLLITL (5 991 followers), aka Matthieu Etienne, qui a effectué des stages dans les meilleures agences, et qui publie chaque semaine sur son blog un post récapitulant les meilleures campagnes sorties en France la semaine précédente, jour par jour.

@p8perplane (5 287 followers), tenu par Pierre Ayroles, inlassable chasseur de street/ambient/guerilla marketing que vous retrouverez sur son excellent blog : paper-plane.fr

@domdelport (4 710 followers), un point de vue toujours très pertinent d’ancien journaliste reconverti dans les médias, et une sélection quasiment chaque matin de l’actualité mondiale de la com et des médias.

@ParisComLight (3 908 followers), aka Julie Navarro, qui n’a pas la langue dans sa poche, mais qui ne rate jamais une opération caritative ou l’observation critique des stratégies CSR des entreprises

@basiloo (3 670 followers), en l’occurrence Basile Segalen, en charge du community management d’une des plus grandes entreprises françaises, aux points de vue toujours très intéressants, ce qui lui a valu de briller sur ce blog #EnHautDuCocotier avec l’article « Et si l’échec était la condition du succés ? »

@PPC (2 815 followers), un homme de marketing et de prospective, auteur du blog éponyme où vous trouverez tous les dimanches soirs un film étonnant, créateur des Vidéos du Succès avec @henrikaufman et du concept #SlashGen, la génération des Slasheurs.

@olivcim (2 784 followers), ancien journaliste aujourd’hui dircom d’un grand Institut d’études et de sondages, Olivier est un des meilleurs observateurs de la communication corporate et tient le blog du communicant, dont les articles sont incroyablement pertinents et fouillés.

@Basile_Viault (1 390 followers), dit le choucou de tous ses maitres de stage (de @cyril à @francoisvogel, en passant par @ArRicher). Un enthousiasme communicatif. Je me demande d’ailleurs qui a bien pu lui donner l’idée d’exercer ses talents sur twitter ! ;-)

@Marinemonnichon (159 followers), un oeil pour avatar, mais un oeil d’expert. Marine, assistante TV producer dans une très bonne agence, ne publie que des liens vers des films et court métrage exceptionnels.

Si je ne m’étais pas limité à 25, je vous aurai parlé aussi de @Adngold, @DuboissetB, @cyroultwit, @giluzful, @FredCavazza, @cchaudoit, @pressecitron, @cyceron, @davidmedioni, @PRland, @maximedelmas, @gregfromparis, @loicchauveau, @tomnever, @fbourboulon, @ThomasClement, @fouapa, @patoune, @emiliearrive, @Klaragora, @lucileeureka, @portobella, @tifntweet, @darkplanneur, @moreauchevrolet, @KairosMosaique, @M_C_B, @tanguydemange, @Sarah_Lemarie, @Anneso_R, @S_favereaux , @joelapompe, @gmohammedcherif, @barkette, ou la toute jeune @AliceFmx, qui tous expriment sur twitter des points de vue sur la communication souvent très intéressants, sans oublier @MryEmery et @lefreddie, qui n’ont pas vraiment besoin de moi pour leur faire de la pub, mais il eut alors fallu que je titre cet article  » Et si vous suiviez les 50 meilleurs comptes twitter de la com ? » et que je trouve le temps de 25 commentaires supplémentaires avant le match France-Samoa qui vient de commencer. Je vous laisse donc le soin de les découvrir au hasard de vos pérégrinations twiterriennes !

PS: n’oubliez pas de suivre le compte @AACCLive pour tout savoir sur l’actualité du métier et la prochaine journée « agences ouvertes » qui aura lieu le 26 mars 2013.

Effets du Kamagra est différent pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si on sortait enfin du brouillard ?

Image de prévisualisation YouTube

Comme tous les samedis sur ce blog, c’est #EclatDeRire avec les meilleures sagas publicitaires humoristiques du monde entier. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les écrans français ne sont pas encombrés de publicités vraiment drôles. Avec heureusement quelques belles exceptions comme McDonald’s, la SNCF, Cetelem ou le PMU… Alors ne boudons pas notre plaisir face aux trois nouveaux films Optifog, signée Herezie, franchement drôles et bien réalisés. L’insight est imparable et tous les porteurs de lunettes, qui comme moi au Moyen-Orient, ont eu l’occasion de passer brutalement d’un lieu climatisé à la chaleur extérieure, se reconnaitront. Je ne résiste pas au plaisir d’ajouter à ce post mon film préféré de la campagne lancée il y a un an,  « le boucher » (ci-dessous). Excellent week-end souriant malgré la brume ambiante !

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Effets du Kamagra est varié pour tout le monde. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si c’était le Top 10 des pochettes de disque de l’histoire ?

the-beatles-abbey-road-album-cover

Abbey Road ou l’Album Blanc des Beatles ? Crisis, what crisis? ou Breakfast in America de Supertramp ? Atom heart mother ou The wall de Pink Floyd ? Quelles sont pour vous les 10 pochettes de disque les plus mythiques de l’histoire du vinyl ? C’est l’objet de la #QuestionDuVendredi d’aujourd’hui, à laquelle vous pouvez répondre soit en commentaire de ce post, soit sur Facebook, ou via twitter (si vous me suivez). Le top 10 sera publié demain samedi sur mon compte Pinterest : http://pinterest.com/nicolasbordas/. Vous pouvez retrouver le résultat de la #QuestionDuVendredi de vendredi dernier ( les 10 meilleurs génériques d’intro du cinéma) en cliquant ici .

crisiswhatcrisis

FC

Effets du Kamagra est différent pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le règne. Pas agréable de penser.

Et si vous flushiez un Boys Band dans vos toilettes ?

Image de prévisualisation YouTube

A moins de vouloir écouter la version karaoké non interactive, ne cliquez par sur la vidéo ci-dessus, mais cliquez plutôt ici ou dans la photo ci-dessous, pour profiter pleinement de l’interactivité jubilatoire de cette chanson ridicule : vous allez en effet pouvoir régulièrement tirer la chasse d’eau et déclencher, étape par étape, la réaction de ce Boy’s Band un peu particulier, le Balls Dream Band,  qui mérite bien d’être là où il se trouve, presque au fond du trou . Une campagne signée TBWA\Italia pour le produit toilettes Bref Power Active d’Henkel, dont la particularité est d’avoir 4 boules ayant chacune leur fonction. Pour séduire un public prioritairement féminin, l’agence a eu l’idée de lancer un nouveau Boy’s Band : The Balls Dream Boys. Lorsque vous écoutez la chanson sur la chaine YouTube de l’opération, à chaque refrain, il vous est proposé de tirer la chasse d’eau qui apparait à droite de l’écran, provoquant un strip tease progressif, jusqu’au dévoilement … de la marque. Vous pouvez aussi dédicacer une chanson à vos amis en entrant leur nom : ils auront droit à un refrain dédié ! « Flush it, baby, flush it  » ;-)

bref-power-activ-balls-dream-band-600-48098

Effets du Kamagra est différent pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et s’il ne tenait qu’à nous d’en finir plus vite avec le sida ?

Image de prévisualisation YouTube

Qui aurait cru en 1900 que l’on pourrait marcher sur la lune ? Le « début de la fin du sida » est aussi un rêve qui peut et qui doit se réaliser. C’est le message du film On peut en finir avec le sida, qui a été conçu et produit à titre gracieux par BDDP Unlimited avec Else (l’unité de production du groupe TBWA\France), Standard Films et Nighshift et avec l’aimable participation de Mathilda May. Depuis la découverte du VIH, de nombreux progrès ont été accomplis. Mais il faut intensifier les efforts, en garantissant que les engagements financiers envers le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme soient tenus. C’est l’enjeu de la pétition que l’organisation ONE vous demande de signer en cliquant ici, et que je viens de signer.

one_logo

Effets du Kamagra est varié pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Et si on passait de la réalité augmentée à la réalité diminuée ?

Image de prévisualisation YouTube

Découvert via un tweet de @reymonde sur le blog Technologie & Innovation, voici le moyen d’utiliser le principe de la réalité augmentée pour faire disparaitre des objets ou des sujets d’une image filmée, en temps réel. Un projet développé par Jan Herling et Wolfgang Broll de l’Université de technologie de Limenau en Allemagne. On peut imaginer des applications pour le cinéma, ou tout simplement pour améliorer l’image transmise lors de vidéo-conférences par exemple…

realitee-diminuee-450x168

Effets du Kamagra est divers pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure choix. Et il est intéressant pas pour tout le règne. Pas agréable de penser.