Archives mensuelles : janvier 2015

prynt-smartphone-polaroid

ET SI VOUS REJOIGNIEZ LE PHENOMENE PRYNT ?

Leur objectif de levée de fond de 50 000 dollars en un mois sur Kickstarter a été atteint en … trente minutes ! Avec 480 000 dollars levés en trois jours (incluant mon investissement de 214 dollars pour l’achat de deux PRYNT livrables en octobre 2015), les deux jeunes fondateurs français de cette start-up, Clément Perrot et David Zhang, ont de quoi se réjouir. Etudiants à Polytechnique, ils ont conçu leur projet à Berkeley au sein du programme entrepreneuriat de leur double diplôme. Ils ont ensuite rejoint un accélérateur de start-up américain spécialisé dans le hardware qui leur a permis de passer quatre mois à Shenzen pour mettre au point leur prototype dans les meilleures conditions. L’idée de PRYNT est toute simple : permettre à votre portable d’imprimer des « polas » en un clic, en lui ajoutant une simple coque. Une idée évidente mais si séduisante qu’elle pourrait bien faire leur fortune ! Surtout si vous les soutenez sur Kickstarter par l’achat en avance de votre PRYNT en cliquant ici ! Décidément, la « FrenchTech » a le vent en poupe …

prynt-smartphone-polaroid

Effets du Kamagra est différent pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le règne. Pas agréable de penser.

maxresdefault

ET SI DORITOS SAUVAIT L’HUMOUR DU SUPERBOWL 2015 ?

Notre rubrique #EclatDeRire de ce samedi ne pouvait pas ne pas être consacrée au Superbowl 2015 qui opposera ce dimanche à Phoenix les Patriots de New England aux Seahawks de Seattle. Une compétition comme chaque année à la fois sportive et publicitaire. Même si certaines marques nous réservent la surprise de leur film publicitaire jusqu’à la dernière minute, on peut se montrer un peu déçu par l’humour des films auxquels on peut déjà avoir accès. Le cru 2015 brillera apparemment plus par l’émotion que par l’humour. A l’exception des films Doritos issus du challenge annuel « Crash the superbowl » dont vous trouverez ici les dix finalistes conçus par des internautes amateurs (parfois quelque peu professionnels !). Les deux films publicitaires parmi ces dix finalistes ayant obtenu le plus de votes des internautes seront diffusés pendant le Superbowl, avec la possibilité pour l’un d’entre eux de remporter une prime d’un million de dollars (et un job de rêve à Universal Pictures). Pour ce qui me concerne, j’ai voté pour « Middle Seat » ci-dessous, et « Angler » ci-dessous. Mais les dix finalistes méritent d’être vus, ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous les spots de ce Superbowl 2015. Enjoy !

Effets du Kamagra est différent pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.

emoticon1

ET SI VOUS PARLIEZ COURAMMENT LE PIC SPEECH ?

emoticon1

Retour ce dimanche de notre rubrique dominicale #JourDuPenseur, consacrée aujourd’hui au livre de Thu Trinh-Bouvier « Parlez-vous Pic Speech ? » publié aux Editions Kawa, dont mon ami Alexandre Malsch (fondateur de MeltyGroup) a assuré l’avant-propos, et dont j’ai accepté avec plaisir de rédiger la préface reproduite ci-dessous. Thu Trinh-Bouvier, responsable des nouveaux médias à la Direction de la Communication de VIVENDI est une agitatrice d’idées, une artiste et une chercheuse passionnée par l’image. Son champ d’action est la communication digitale. Responsable Nouveaux Médias à la Direction de Communication & New Business de Vivendi, elle dessine également et mène en parallèle une recherche sur « l’image et les nouveaux usages ».Diplômée des arts déco de Paris (Ensad) et en sociologie, elle fait partie du collectif We love the net, un collectif d’artistes, de designers et de développeurs qui conçoit et réalise des projets artistiques permettant au grand public de s’approprier l’univers du numérique autour des objets connectés. Au moment où Whatsapp, Viber, WeChat, Line et autre Kik prennent une importance de plus en plus grande dans nos modes de communication, nous expérimentons tous chaque jours davantage cette nouvelle langue faite de photos, vidéos, stickers ou émojis, mélangés à nos mots, qui constituent le nouveau langage visuel digital que Thu Trinh-Bouvier propose d’appeler « Pic Speech », une « langue d’engagements identitaires où l’émotion est le moteur créatif ».

photo

Dans le chapitre de mon livre « L’idée qui tue » consacré à la puissance des images, j’ai eu l’occasion de souligner à quel point l’association d’une image à une idée accroît son ancrage mémoriel. Voltaire ne disait pas qu’une idée, « c’est une image qui se peint dans mon cerveau » ? Bien avant que Paris-Match n’en fasse son célèbre slogan : « Le poids des mots, le choc des photos » ! La publicité, dont j’ai fait mon métier, démontre chaque jour que rien n’est plus efficace qu’une idée incarnée par un visuel symbolique. L’image transforme l’idée en représentation sensible, facteur d’adhésion et de propagation. « En profondeur, l’image force et taraude. Elle insiste et résonne », nous dit Régis Debray, célébrant le passage de la logosphère (où l’écrit dominait), à la vidéosphère , où règne l’image.Dans son livre à la fois instructif et imagé, Thu Trinh Bouvier décode cette nouvelle syntaxe visuelle (mixant photographie, commentaires, Hashtags et autres Emoticones), proposant, en quelque sorte, une sémiologie du langage digital de la nouvelle génération connectée. Un langage beaucoup plus inventif et créatif que certains pourraient le penser. Le livre de Thu Trinh Bouvier contribue à dépasser les préjugés qui laisseraient penser qu’avec les nouvelles technologies (ordinateurs, tablettes, smartphones, et autres objets connectés), la communication et la langue des jeunes s’appauvrissent. Une critique superficielle qui tend à diaboliser l’usage des réseaux sociaux, et à creuser le fossé entre générations. On a trop vite fait de reprocher aux jeunes de ne plus savoir écrire le français dans leurs textos, de se réfugier dans le virtuel au détriment de la vie réelle, et d’encourir un risque de solitude et d’isolement, seul chacun devant son écran.

Thu Trinh Bouvier nous montre que le « pic speech », cette langue de l’image développée essentiellement par les jeunes via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter …), les sms, les applis mobile orientées images (Instagram, Snapchat, Vine…), et les applis de messagerie instantanée (Whatsapp, Viber, Kik, Wechat, Line …) n’est pas une langue pauvre mais une langue complexe et riche, en perpétuelle évolution. Une langue du métissage culturel, de la mixité et du mixage généralisés, ou les usages et les contenus se conjuguent. Loin d’isoler les membres de la génération du nouveau millénaire, elle leur permet d’intensifier leurs liens au sein de leur communauté, et d’affirmer leur identité à travers des engagements physiques et émotionnels forts.En utilisant les témoignages de jeunes connectés, Thu Trinh Bouvier nous montre également que le « Pic Speech » est un langage ludique et joyeux qui ouvre des possibilités d’expression positives et engageantes, tant au plan identitaire, physique qu’émotionnel. Une langue tribale , mais surtout une langue en mouvement qui accompagne l’émergence d’une génération désormais connectée en permanence, parfois pour le pire, mais souvent et surtout pour le meilleur!

hieroglyphes_1

Effets du Kamagra est varié pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure choix. Et il est intéressant pas pour tout le règne. Pas agréable de penser.