ET SI #GIVINGTUESDAY VALAIT PLUS QUE #BLACKFRIDAY ET #CYBERMONDAY REUNIS ?

Capture d’écran 2018-11-10 à 17.57.16

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de consacrer mon #JourDuPenseur dominical à un événement qui mérite attention : le lancement en France de l’initiative #GivingTuesday, le mardi 27 novembre. En ce 11 novembre, pendant que l’Europe commémore le centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale, les chinois participent au plus grand rendez-vous commercial de l’année, le « SINGLE DAY », la journée des Célibataires organisée par Alibaba, dont l’objectif est de battre le record de 25 milliards de dollars de vente, enregistré l’an dernier. Pour cette 10ème édition, 180 000 marques participeront aux opérations de promotion sur la plate-forme T-Mall, allant des vêtements aux voitures de sport, en passant par des billets d’avion à prix cassés. Le « Black Friday » 2018 aura lieu, quant à lui, le vendredi 23 novembre et les grands distributeurs américains ont déjà commencé à publier leurs listes d’offres à prix réduits sur leurs sites internet. Il sera suivi du CyberMonday. En 2017, les ventes cumulées du Black Friday au Cyber Monday avaient dépassés les 14,5 milliards de dollars. Mais ces journées de surconsommation ne sauraient masquer ce qui devrait idéalement être la journée la plus importante de l’année : le #GivingTuesday créé en 2013 par l’organisme 92nd Street Y, qui réunit désormais plus de 150 pays, et que la France rejoint pour la première fois le mardi 27 novembre 2018. Porté par un collectif de plus de 100 acteurs de l’intérêt général, et avec le soutien de l’agence HOPENING (dont je suis l’un des membres du Conseil de Surveillance), l’objectif est d’insuffler un élan de générosité en France pour mettre sur le devant de la scène l’engagement, la solidarité, et les personnes qui agissent au quotidien pour le vivre ensemble. À cette occasion les actions de mobilisation sont déjà en préparation sur tout le territoire avec un seul mot d’ordre : Libérez votre générosité.

Apparu aux Etats-Unis en 2012 à l’initiative de la communauté culturelle new yorkaise 92nd Street Y, et soutenu par la Fondation des Nations Unies, Giving Tuesday est célébré le mardi suivant Thanksgiving pour prendre le contre-pied des évènements commerciaux du Black Friday et Cyber Monday. Dans chaque pays où il est implanté, #GivingTuesday mobilise des millions de personnes en faveur d’un engagement social. Au fil des années, cette journée s’est étendue à plus de 150 pays et est devenue un mouvement qui promeut et soutient le don et la philanthropie. On estime à environ 300 millions de dollars de dons en argent, et 100 millions de dollars de dons en nature la récolte 2017. C’est à la fois beaucoup, mais bien peu comparé aux montants de consommation dépensés pour les Black Friday et CyberMonday. De plus, Giving Tuesday se veut bien davantage qu’une simple journée consacrée aux dons, mais une journée où chacun soutient, médiatise à sa manière la cause qui lui tient à coeur. Pour la première fois, la France s’inspire et s’empare de ce mouvement international, dans un contexte où l’engagement semble de plus en plus important pour les Français. Entre 2002 et 2017, le bénévolat a bondi de plus de 83 % : 22 millions de bénévoles de plus de 18 ans ont ainsi donné entre une heure et plus de leur temps à un projet associatif (Le bénévolat en France en 2017). Plus de 43 % de la population française est engagée dans une action associative.Un désir d’engagement qui se traduit également à travers les dons que les Français font chaque année : les dons individuels aux acteurs de l’intérêt général entre 2006 et 2015 ont connu une croissance de 70% jusqu’à représenter 4,5 milliards d’euros (Panorama national des générosités 2018). Mais, vous le savez peut-être, 2018 est une année très difficile pour l’ensemble des associations et fondations qui reposent sur les dons des particuliers, du fait, entre autre, de la fin de l’ISF qui était un fort générateur de don, et du passage au prélèvement à la source de l’impôt à la source. Raison de plus pour se mobiliser cette année en France !

Avec un optimisme revendiqué, #GivingTuesdayFr veut faire du 27 novembre LA journée pour « libérer la générosité » en invitant le grand public à s’engager par diverses formes de dons : don de temps, d’argent, de sang, de voix ou encore don en nature. Un Hackadon avec microDON, un thé solidaire avec les petits frères des Pauvres, l’engagement des salariés dans le monde entier avec la Fondation Schneider Electric, une campagne de don par sms avec Colombus Café pour l’association Laurette Fugain,… Bien sûr, entreprises et associations ne sont pas les seules à s’engager : organiser une vente de gâteaux à l’école de ses enfants au profit d’une cause, collecter des fonds avec le BDE de son école pour les reverser à une ONG…. tout est possible le 27 novembre et tout le monde peut agir ! Le coeur du mouvement tient à cette idée : tout le monde est invité à participer : associations caritatives, entreprises, institutions publiques et citoyens engagés. Du remerciement des bénévoles ou des donateurs, au partage de son engagement prévu le 27 novembre : toutes les initiatives imaginées sont les bienvenues. Le succès de cette opération repose avant tout sur la mobilisation et la créativité de chacun puis sur la diffusion de son engagement via le hashtag #GivingTuesdayFr sur les réseaux sociaux. Le relai de toutes ces bonnes actions sur internet permettra de diffuser un message positif autour de l’engagement citoyen. Pour rejoindre le mouvement rien de plus simple: les personnes intéressées peuvent déposer leur projet et s’enregistrer gratuitement sur le site internet givingtuesday.fr.

GivingTuesday-750x375

Ajouter un commentaire