Et si la planète avait urgemment besoin d’être gouvernée ?

http://www.dailymotion.com/videoxhzk89

Comme tous les dimanches, c’est #JourDuPenseur, avec aujourd’hui un livre idéal pour comprendre les enjeux de la gouvernance mondiale : “Demain, qui gouvernera le monde ?” signé Jacques Attali (interviewé dans la vidéo ci-dessus). Le hasard a voulu que j’achète hier ce livre à l’aéroport d’Orly juste avant de monter dans l’avion avec Michel Rocard, Président du Collegium International, et Sacha Goldman, Secrétaire Général du Collegium, que j’accompagnais à Monaco pour rencontrer SAS le prince Albert II de Monaco (photo ci-dessous), afin de préparer l’agenda 2011, et la prochaine réunion plénière du Collegium International prévue à Monaco au deuxième semestre de cette année. DSC_5313 copieLe tout dernier livre de Jacques Attali, économiste et écrivain qui dirige actuellement Planet Finance, est un très bon ouvrage de vulgarisation d’un grand nombre de thèses défendues depuis près de 10 ans par le Collegium International (ce think tank composé d’anciens Présidents de la République ou Premier Ministre de différents pays, et de scientifiques, sociologues et philosophes, dont je vous ai parlé à plusieurs reprises dans ce blog (“Et si vous vous engagiez avec moi aux côtés de Stéphane Hessel ?“), et pour lequel j’ai créé il y a quelques semaines le groupe Facebook “Friends of the Collegium” (que vous pouvez rejoindre en cliquant ici) . Celà n’a rien d’étonnant quand on se souvient que Jacques Attali fut, avec Michel Rocard, membre d’un groupe de réflexion connu sous le nom du “groupe des dix “, dont sont issus un bon nombre de membres actuels du Collegium : le biologiste Henri Atlan, le sociologue Edgar Morin, l’économiste René Passet, le scientifique Joël de Rosnay, le philosophe Jean-Pierre Dupuy, sans oublier le regretté Jacques Robin. L’objectif du Groupe des Dix, créé en 1966, était de mieux comprendre et cerner les rapports entre les sciences et les techniques d’un côté, la culture et le “politique” de l’autre. Après 1976, le Groupe des Dix cessa d’exister en tant que groupe organisé mais l’importance des liens resta permanente entre de nombreux membres du groupe. Il donna naissance à la revue Transversales Science/Culture, puis en 2002, à la création du Collegium International éthique, politique et scientifique, animé par Sacha Goldman. Cette initiative faisait suite à une première réunion qui s’était tenue en mars 2001, en Slovénie, sur invitation de son Président de la République, Milan Kucan, qui réunissait notamment Stéphane Hessel, Patrick Viveret, René Passet, et Michel Rocard qui prendra la co-présidence du Collegium avec Milan Kucan. (http://www.collegium-international.org).

20110405185652_16_159x240Dans “Demain, qui gouverna le monde ?”, Jacques Attali nous livre une analyse très claire des enjeux actuels et de l’urgence d’une amélioration de la gouvernance mondiale car “ni un empire, ni le marché ne pourront maîtriser les immenses problèmes sytémiques du monde à venir”. Il nous explique les limites des institutions internationales actuelles (ONU, G8, G20) qui ne suffisent pas à contenir l’économie criminelle, la prolifération des armes, les désordres écologiques, technologiques et financiers. Les catastrophes d’ordre financier, écologique, démographique, sanitaire font de plus en plus comprendre aux hommes que leurs destins sont liés, et qu’une part de supranational est impératif. La difficulté de la tâche est immense car il ne s’agit pas de remplacer quelque chose d’existant, mais d’inventer une gouvernance nouvelle  (en attendant un gouvernement nouveau) : “il n’y a pas de Bastille à prendre ou de monarque à remplacer : non seulement il n’y a pas de pilote, mais il n’y a pas de cabine de pilotage” ! C’est pourquoi, après avoir passé en revue l’histoire collective de l’humanité depuis l’antiquité, et fait le point des limites des organismes existants, Jacques Attali imagine les conditions d’émergence d’un véritable gouvernement démocratique planétaire (doté d’un parlement, d’une administration, de juges, de force de police, d’une banque centrale et d’une monnaie…) et qui serait en charge des intérêts généraux de la planète, laissant aux gouvernements de chaque peuple, le soin d’assurer le respect des droits spécifiques de chaque peuple. Parce que l’humanité n’est pas mure pour l’établissement aujourd’hui d’un tel gouvernement utopique, Jacques Attali propose de lancer 10 chantiers : 1. Tirer parti pragmatiquement du processus fédéral d’intégration 2. Prendre conscience de la raison d’être de l’humanité 3. Etre plus vigilant vis à vis des menaces 4. Faire respecter le droit international existant (le codex mondial), 5. Avancer projet par projet : le minilatéralisme 6. Créer un Conseil de Gouvernement qui succède au G20 sous l’égide de l’ONU 7. Créer une chambre du développement durable (300 personnalités légitimes), 8. Créer l’Alliance des démocraties face aux dictatures 9. Dégager des ressources pour le Gouvernement du monde 10. Commencer par organiser des Etats Généraux du monde. Jacques Attali conclut sur le fait que “Rien de tout celà n’est impossible” : “Si nul ne s’y hasarde aujourd’hui, c’est parce que nous sommes pour la plupart résignés, défaitistes, incapables d’utopies, convaincus que les révoltes mondiales ne sont pas possibles. Or c’est la seule raison pour laquelle elles ne le sont pas ; et il suffit de penser que des états généraux du monde sont réalisables pour qu’ils le deviennent”. Comme aime à le dire Jacques Attali : “il y aura un jour un gouvernement mondial. La question est de savoir s’il viendra après une catastrophe, ou à la place d’une catastrophe”.

195718_158788054178593_49358_n

Effets du Kamagra est varié pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le règne. Pas agréable de penser.

Il existe de populeux médicaments pour divers cas. Il existe de nombreuses pharmacies juridiques sur Internet qui traiteront les ordonnances. Il ya de nombreux médicaments pour chaque affliction. Ci-dessous sont des conseils de défense importants sur “Acheter du Kamagra 100mg“. Lorsque vous obtenez des remèdes comme Kamagra, vous devez vous souvenir de “achat kamagra 100mg“. Une autre question que nous allons nous poser est “kamagra oral jelly“. Bien quel la dysfonctionnement érectile elle-même n’est pas nécessairement grave, il est parfois l’un des premiers signes précurseurs des autres conditions de santé sous-jacentes qui peuvent être très graves. Demandez à tout le monde et il répondra que tout médicament a des effets secondaires. Avec de bonne réputation source vous obtenez des économies, qui peuvent également être rachetées bien pensé de la droguerie en file avec une prescription valide pour ce remède.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>