ET SI NOUS (RE)PRENIONS LE POUVOIR SUR NOS VIES ?

photo (38)

J’ai décidé de consacrer mon #JourDuPenseur dominical au dernier livre de Jacques Attali intitulé « Devenir soi », que j’ai lu avec intérêt dans l’avion – endroit toujours propice à la réflexion s’il en fut – qui m’emmenait hier de Paris à Washington. Ce livre a pris une résonnance particulière à l’aune d’une conversation que j’avais eue vendredi dernier avec un ami lecteur de ce blog qui se reconnaitra, à la suite de la cérémonie d’enterrement d’une personne dont j’étais très proche. La question posée était celle de la trace que nous aimerions laisser de notre passage sur cette terre, et de l’action que nous menions pour en avoir une plus grande maitrise. C’est l’exact sujet du livre de Jacques Attali : Comment devenir soi ? Comment prendre le pouvoir sur nos vies, dans un monde souvent difficile à supporter, et qui risque de le devenir davantage ? Comment se prendre en main, sans attendre indéfiniment des solutions miraculeuses, ou s’en remettre à un pouvoir politique de plus en plus impuissant ? Au delà de la renaissance personnelle permise par cette quête, Jacques Attali défend la thèse d’une Renaissance collective corollaire : « plus nombreux seront ceux qui ne se résigneront pas à rester des « résignés-réclamants », plus profonde sera la démocratie, plus seront libérées les énergies et créées des richesses ». Nous aurions dont tout à y gagner !

Jacques Attali est convaincu et veut nous convaincre qu’il est temps pour chacun de se prendre en main, sans trop attendre d’autrui, afin de véritablement « DEVENIR SOI » , avec cette injonction : « Arrachez-vous à la routine, aux habitudes, au destin tout tracé, à une vie choisie par d’autres : choisissez votre vie ». L’auteur nous propose un nouveau « pari pascalien » qui passe par la liberté du choix de son destin. L’enjeu étant de quitter la survie pour expérimenter la « sur-vie », en sachant profiter d’un événement de sa vie pour mieux la réorienter. Après avoir souligné l’évolution négative du monde et le risque de ce qu’il appelle la « Somalisation » de la planète, Jacques Attali nous invite à quitter le statut trompeur de « résignés-réclamants » pour adopter une posture résolument volontariste où l’on « ne se contente pas de consommer des objets, des services, des prothèses ou de la politique », mais où l’on décide d’agir en prenant en main sa vie personnelle et en agissant sur son environnement, à l’exemple des artistes, entrepreneurs positifs qui tiennent compte des générations suivantes, de ceux qui « nettoient le monde », transforment l’éducation, la santé ou agissent contre toutes les formes de misère, de pauvreté, d’exclusion ou d’atteintes aux libertés. De Gandhi à Assange, en passant par des dizaines d’autres exemples de personnalités célèbres ou peu connues, mis en évidence par l’auteur, et par un hommage aux conférences TED « un des principaux lieux d’exposés mondiaux de « devenir soi » contemporain ».

Après une partie consacrée aux différentes théories religieuses et philosophiques du « devenir soi » à travers les âges dont je retiendrai en particulier la maxime de Rousseau « Soyons pour le reste de ma vie, ce que j’aurai trouvé devoir être après y avoir bien pensé », Jacques Attali propose un cheminement en 5 étapes pour aider chacun « à faire le métier dont il rêve, d’apprendre ce qu’il veut apprendre, de choisir librement son apparence, ses amours, sa sexualité, son lieu de vie, sa langue, de trouver et d’assumer qui on est vraiment ». Et de refaire ces choix plusieurs fois dans une vie, simultanément ou successivement, en exploitant « les formidables potentialités qui se trouvent devant nous ». Parce qu’aucune société ne sait élever ses enfants pour qu’ils deviennent eux-mêmes, et parce que les parents poussent rarement leurs enfants à choisir un modèle de réussite différent du leur, il faut en général un EVENEMENT qui peut être un choc ou le fruit d’une longue maturation, pour générer la nécessaire remise en cause de son existant. Cet événement est nécessaire mais pas suffisant, s’il n’est suivi d’une PAUSE de réflexion et d’introspection qui permette de parcourir un CHEMIN en cinq étapes : 1. Comprendre les contraintes imposées à sa vie par la condition humaine, par les circonstances et par les autres, 2. Se respecter et se faire respecter : réaliser qu’on a droit à une belle et bonne vie, à du beau et à du bon temps 3. Admettre sa solitude : ne rien attendre des autres, même de ceux que l’on aime et qui nous aiment, dispenser de l’amour sans en attendre en retour, et vivre cette solitude intrinsèque à son humanité comme une source de bonheur, 4. Prendre conscience que sa vie est unique, que nul n’est condamné à la médiocrité, que chacun a des dons spécifiques, et qu’on peut mener plusieurs vies dans une vie, et 5. Prendre la décision de prendre le pouvoir sur sa vie. Pour Jacques Attali, il « faut comprendre que le but ultime de toute vie n’est en aucun cas « survivre » en « résigné-réclamant », mais de « sur-vivre » en créateur, autrement dit de mener une « sur–vie » définie selon ses propres valeurs et ses aspirations, une vie que personne d’autre ne pourrait concevoir de même façon ». Comme le démontre formidablement notre ami Cyrille de Lasteyrie (plus connu sous le pseudo de @vinvin) dans la vidéo ci-dessus enregistrée au dernier TedxParis, « Le plus grand risque est de ne pas en prendre ». C’est en prenant le contrôle de nos vies que nous pourrons le mieux influer sur celles des autres, à commencer par nos propres enfants : « Plus nombreux seront ceux qui ne se résigneront pas (cf vidéo ci-dessous), meilleur sera l’avenir du monde ».

Effets du Kamagra est varié pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le univers. Pas agréable de penser.

Il existe de populeux médicaments pour divers cas. Il existe de nombreuses pharmacies juridiques sur Internet qui traiteront les ordonnances. Il ya de nombreux médicaments pour chaque affliction. Ci-dessous sont des conseils de défense importants sur « Acheter du Kamagra 100mg« . Lorsque vous obtenez des remèdes comme Kamagra, vous devez vous souvenir de « achat kamagra 100mg« . Une autre problème quel nous allons nous poser est « kamagra oral jelly« . Bien que la dysfonction érectile elle-même n’est pas nécessairement grave, il est parfois l’un des premiers signes précurseurs des autres conditions de santé sous-jacentes qui peuvent être très graves. Demandez à tout le monde et il répondra que tout médecine a des effets secondaires. Avec de bonne réputation source vous obtenez des économies, qui peuvent également être rachetées bien pensé de la pharmacie en alignement avec une prescription valide pour ce remède.

  1. Romain Roux

    « On a deux vies. La deuxième commence le jour où on réalise qu’on en a juste une.  » Confucius

Ajouter un commentaire