ET SI VOUS DEVENIEZ, COMME MOI, MENTOR BÉNÉVOLE VIA LA PLATE-FORME DEMA1N.ORG DE L’ASSOCIATION ARTICLE1?

DEMA1N.ORG-ARTICLE 1

Cette semaine, j’ai décidé de devenir mentor bénévole grâce à la toute nouvelle plate-forme DEMA1N.org,la première plate-forme digitale dédiée au mentorat, lancée il y a quelques jours par l’Association ARTICLE 1, l’une des associations les plus expertes en mentorat qui oeuvre pour une société où l’orientation, la réussite dans les études et l’insertion professionnelle ne dépendent pas des origines sociales, économiques et culturelles des jeunes. DEMA1N.org est une solution simple et gratuite de mise en relation entre des jeunes qui ont besoin d’aide pour leurs études ou intégrer le milieu du travail et des actifs solidaires, désireux d’agir à leur niveau. Sachant que nous pouvons tous devenir mentors, d’autant plus que la plate-forme DEMA1N.org délivre une formation et des conseils en ligne aux mentors pour les aider et les accompagner au cours des 6 mois minimum que dure leur mission (à raison de 3 heures par mois en moyenne).

Dans le cadre du dispositif #1jeune1mentor, qui s’inscrit dans le plan gouvernemental #1jeune1solution, Article1, association phare pour l’égalité des chances co-fondée par Benjamin Blavier et Boris Walbaum, a été retenue pour accompagner 20 000 jeunes en difficulté sur le chemin de la réussite de leurs études ou de l’insertion professionnelle par la voie du mentorat. C’est pourquoi ils ont développé la plate-forme digitale DEMA1N.org, dont l’ergonomie est de mon point de vue remarquable, pour passer à l’échelle (Article 1 accompagne déjà 2000 jeunes mentorés), et accélérer le recrutement de 20000 jeunes, mais surtout de 20000 mentors. Les jeunes répondent spontanément présents, mais les mentors sont moins faciles à mobiliser car aujourd’hui, le mentorat est peu connu des Français, alors que son efficacité est prouvée : il fait diminuer de 30% le risque de décrochage en première année d’enseignement supérieur et augmente de 18% les chances d’accéder à un emploi au bout de six mois en fin d’études (source : Rapport au Sénat – Sept 2021).

Capture d’écran 2021-10-09 à 17.28.51

Une étude IPSOS effectuée en Septembre 2021 montre que si les Français ont une forte conscience que la jeunesse est en situation difficile (71% des Français considèrent qu’il est difficile en 2021 pour un jeune de trouver un emploi et de s’insérer dans le monde du travail), moins de la moitié des Français (47%) et des actifs (48%) ont entendu parler du mentorat, et seuls 1 sur 10 de manière précise (Ce qui ne sera plus votre cas après la lecture de cet article ). Les principaux bénéfices relevés par les sondés sont l’apport de conseils pratiques (86%), différents de ceux que Pôle Emploi peut donner, un soutien moral en cas de difficulté (82%), et la capacité de donner confiance en elle/lui au jeune (81%). De manière générale, le mentorat est vu comme un moyen d’aider les jeunes qui n’ont pas de relation/piston (80%) et de créer du lien entre les générations (80%). Du côté des personnes actives susceptibles de contribuer au mentorat, les arguments en faveur de leur investissement sont nombreux, qu’il s’agisse de donner du sens à sa carrière, de mettre à profit ses compétences dans une optique de solidarité, ou de donner de son temps pour épauler les jeunes générations.

Capture d’écran 2021-10-09 à 17.31.25

En quelques clics sur DEMA1IN.org, le mentor et l’étudiant remplissent leur profil. Ils suivent un petit module de formation. Mentor et mentoré sont ensuite “matchés” par les équipes d’Article 1 en fonction de la concordance des besoins de l’étudiant et des compétences du mentor. Des facteurs tels que des hobbys en commun peuvent être pris en compte, pour faciliter la relation. Chaque binôme est ensuite libre de s’organiser comme il le souhaite (échanges en visio, en présentiel, par mail …). On estime à 3 heures par mois la durée moyenne de l’accompagnement sur une durée minimale de 6 mois. Les équipes d’Article 1 peuvent intervenir à tout moment. Je me suis inscris sur la plate-forme mardi dernier. J’ai suivi la micro-formation mercredi et j’ai été informé de mon “match” avec un sympathique mentoré, Emmanuel, jeudi soir. Nous nous sommes connectés via Whatsapp vendredi matin et nous allons faire connaissance la semaine prochaine lors de notre premier rendez-vous. Mon aventure de Mentor commence, et j’espère que vous serez nombreux à rejoindre le mouvement car Article 1 a besoin avant tout de recruter des mentors, qui sont moins faciles à mobiliser que les mentorés ! Si vous ne pouvez pas être mentor vous-même, n’hésitez pas à partager ce post ou l’info auprès de vos proches, par exemple en “taguant” les personnes qui pourraient être intéressées en commentaire de ma publication LinkedIn (cliquer ici) !

Capture d’écran 2021-10-09 à 16.18.25

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>