Et si vous vous engagiez, avec moi, aux côtés de Stephane Hessel ?

en-allemagne-itlaie-espagne-indignez-vous-aussi,M50235

Comme tous les dimanches sur ce blog, c’est #JourDuPenseur avec le retour de Stephane Hessel, dont j’avais eu l’occasion de vous parler  dans mon post de décembre 2009 ” Et si on accélérait la mise en place d’une vraie gouvernance mondiale? “, avant la publication de son livre “Indignez-vous”, dont je vous ai également parlé en novembre 2010 ( “Et si créer, c’était résister ?“). Après le succès médiatique et les nombreuses interviews de Stephane Hessel dans la presse, les Editions de l’Aube viennent de publier un complément naturel au best-seller inattendu dont le succès devient international, sous la formes d’entretiens (également disponibles en vidéo) avec Gilles Vanderpooten (fondateur de Vivelaterre.com), publiés sous le titre “Engagez-vous !”. L’occasion pour moi de vous proposer, à la fin de ce post, de vous engager aux côtés de Stephane Hessel et du Collegium International, en rejoignant le groupe Facebook “Friends of The Collegium” (cliquer ici), que j’ai décidé de créer ce week-end.

669693_sans-titreDepuis le succès de “Indignez-vous” qui a révélé la vie extraordinaire de Stephane Hessel, 93 ans, il n’est plus la peine de rappeler son parcours. Son petit livre, vendu en France à plus de 1,5 million d’exemplaires), bientôt traduit en 20 langues est en tête des ventes dans trois pays d’Europe (France, Allemagne et Italie). Un succès dû à la personnalité de son auteur, ancien résistant et co-rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, mais aussi, pour reprendre les termes d’un article de Télérama.fr ce week-end, “a l’effet euphorisant qui donne de l’espoir et réveille les consciences, notemment des jeunes”. Mis en Libraire en Allemagne le 21 février, les 75 000 exemplaires d'”Empört euch!” ont été très vite épuisés, tout comme les 55 000 premiers exemplaires vendus en Espagne (où le livre a été traduit en castillan, catalan, en basque et en galicien). En Italie, il est en tête des classements, et il vient de sortir en langue anglaise sous le titre “Time for outrage” (le temps de la colère), accompagné d’un portrait élogieux de Stephane Hessel dans le New York Times.

21187_1145984Dans “Engagez-vous”, Stephane Hessel complète la vision qu’il défend dans “Indignez-vous”. Une vision et des valeurs qu’il a défendu tout au long de sa vie, et qui lui semblent toujours d’actualité, même si les temps ont changé. Ses priorités vont à la lutte contre l’extrême pauvreté et le trop grand différentiel entre extrême richesse et extrême pauvreté sur une planète interconnectée, l’indépendance de la presse, la sécurité sociale sous toutes ses formes, et bien sûr la préservation de la planète. Pour lui, la résistance ne doit plus s’incarner par la démarche violente , mais par la participation démocratique, par la coopération avec les forces en présence . Il en appelle à l’engagement :  “Résister, ça n’est pas simplement réfléchir ou décrire, c’est entreprendre une action”. Un engagement qui se veut désormais universel : “mon civisme était essentiellement national, il est probable qu’on se rapproche d’un civisme global”. Il est convaincu que “l’engagement pour l’écologie est aussi fort que l’était pour sa génération l’engagement dans la Résistance”, et croit au “développement soutenable”, pour être durable, à la manière “d’un bon jardinier”. Il appelle à un enrichissement “essentiellement spirituel, éthique, plutôt qu’à un enrichissement purement quantitatif” afin de rompre avec le “toujours plus”. Il recommande la création d’une Organisation mondiale pour l’environnement (OME), complément nécessaire à l’organisation mondiale du commerce (OMC). Il propose à la nouvelle génération de se donner comme objectif de “protéger la diversité heureuse des cultures” : “Le droit de chacun à sa culture et le droit qu’elle soit considérée par les autres comme une réalité à respecter, c’est ce qui permet à la coexistence des cultures de créer autre chose que la confrontation”. Coexistence des cultures, mais aussi coexistence des diversités, des religions avec la laïcité, et des formes d’économie (économie capitaliste et économie solidaire). En un mot, il faut CREER, “car résister ne suffit plus”, dans un monde complexe d’interdépendances dans lequel les changements ne peuvent intervenir que de manière multiples. Stephane Hessel se veut confiant dans la capacité de l’homme à résoudre les problèmes auxquels il est confronté : “Notre cerveau n’a pas fait tout ce qu’il pourrait faire”, mais d’un optimisme raisonné face à un avenir à double face : “Gare à l’avenir et vive l’avenir!”.

C O L L E G I U M I N T E R N A T I O N A L

On peut ne pas être d’accord avec toutes les prises de parole et tous les engagements de Stephane Hessel, mais on peut difficilement ne pas lui reconnaitre un humanisme profond et un engagement courageux et sincère. J’ai appris à le connaitre dans le cadre du “Collegium International Ethique, Scientifique et politique”, un think tank que j’accompagne depuis une dizaine d’années, créé par Michel Rocard et Milan Kucan (ancien Président de la Slovénie), qui réunit des personnalités du monde entier – hommes d’Etat, économistes comme René Passet ou le prix Nobel Amartya Sen, philosophes comme Jürgen Habermas et Edgar Morin (cliquer ici pour en savoir plus). Le Collegium s’est formé autour de la déclaration d’interdépendance (cliquer ici), et travaille actuellement à des recommandations pour améliorer la gouvernance mondiale. Il mérite de mon point de vue, d’être connu et soutenu plus largement, et c’est pourquoi j’ai décidé de créer le groupe Facebook “Friends of The Collegium” que vous pouvez rejoindre en cliquant ici, ainsi que le fil Twitter du Collegium que vous pouvez suivre en cliquant ici. Je pourrai ainsi, avec l’aide de Sacha Goldman, secrétaire général du Collegium, tenir informé celles et ceux d’entre vous qui le souhaitent, des projets en cours et à venir du Collegium International, dont Stephane Hessel est d’un des plus actifs contributeurs.

Morin-Sloterdijk-293x300

L’illustration ci-dessus, signée Stéphane Trapier, est extraite d’ un article paru dans Citizen K International, paru en septembre 2009, intitulé “Etat d’urgence”, dialogue entre Edgar Morin et Peter Sloterdijk que vous pouvez retrouver en cliquant ici. La liste des membre du Collegium est accessible en cliquant ici.

Effets du Kamagra est différent pour tout le paix. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure alternative. Et il est intéressant pas pour tout le paix. Pas agréable de penser.

Il existe de nombreux médicaments pour divers cas. Il existe de nombreuses pharmacies juridiques sur Internet qui traiteront les ordonnances. Il ya de nombreux médicaments pour chaque affliction. Ci-dessous sont des conseils de défense importants sur “Acheter du Kamagra 100mg“. Lorsque vous obtenez des remèdes comme Kamagra, vous devez vous souvenir de “achat kamagra 100mg“. Une autre question quel nous allons nous poser est “kamagra oral jelly“. Bien que la dysfonctionnement érectile elle-même n’est pas nécessairement grave, il est parfois l’un des premiers signes précurseurs des autres conditions de santé sous-jacentes qui peuvent être très graves. Demandez à tout le monde et il répondra que tout remède a des effets secondaires. Avec de bonne célébrité source vous obtenez des économies, qui peuvent également être rachetées bien pensé de la pharmacie en alignement avec une prescription valide pour ce remède.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>