Archives du mot-clef serious game

SPARX.juegos.es_

ET SI C’ETAIT LE PLUS SERIEUX DES JEUX ?


SPARX – Lauréat Netexplo 2013 – Sally Merry… par netxplorateur

Le forum NetExplo 2013, dont je vous ai parlé ici (« Et si c’était les dix innovations les plus inspirantes de 2013 ?« ) et ici (« Et si l’innovation digitale de l’année était un tatouage ?« ) se termine aujourd’hui à l’Unesco à Paris. Je retiendrai tout particulièrement les deux présentations passionnantes faites par Julien Levy (professeur à HEC) sur les tendances Netexplo 2013 qui furent commentées hier matin par Jean-Marie Dru (Chairman de TBWA\Worldwide), et la toujours aussi brillante intervention de Joël de Rosnay ce matin sur le thème « Mutants du numérique, du portable à l’intégrable », qui nous a montré à quelles point le monde qu’il anticipe depuis des années est en train de devenir réalité (voir mon post « Et si l’homme avait une troisième peau ?« ). Le Grand prix remis hier à Eletronic Tattoos en est le parfait exemple.

SPARX.juegos.es_

S’il y a une tendance qui se dégage en 2013, c’est bien l’usage des nouvelles technologies au service de la santé : cette année, pas moins de cinq des dix prix ont un rapport avec la santé. C’est le cas du prix que je parraine et que je présenterai sur scène cet après-midi à 15h15 avec la lauréate, Sally Merry, psychiatre et chercheuse à l’université d’Oakland en Nouvelle Zélande, qui est à l’origine d’un « Serious game » nommé SPARX, pour soigner la dépression des adolescents par le jeu dans des univers virtuels. SPARX est un jeu vidéo médiéval et fantastique en 3D destiné à un usage thérapeutique, mais qui prend toutes les apparences d’un jeu classique. Le joueur crée un avatar et progresse sur 7 niveaux pour combattre les GNATS (Gloomy Negative Automatic Thoughts). Au travers des 7 étapes, Sparx permet au joueur de définir la maladie, de prendre conscience de son état, de contrôler ses émotions, d’apprendre à affronter les problèmes, et de générer des pensées positives pour se positiver. Une étude publiée dans le British Medical Journal effectuée auprès de 168 patients âgés en moyenne de 15 ans, montre des résultats probants. De plus SPARX est aussi un outil de prévention permettant d’agir sur les 80% de jeunes souffrants de troubles dépressifs qui ne sont pas pris en charge aujourd’hui médicalement. Et si la connaissance de soi était la plus belle des aventures ?

Effets du Kamagra est différent pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle option est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le monde. Pas agréable de penser.