Et si internet pouvait nous donner le droit à l’oubli ?

1036292-gfSelon Nietzsche, une société qui dénie toute valeur à l’oubli, empêche l’homme de rechercher son bonheur. Pour Emmanuel Hoog, patron de l’INA, et auteur d’un livre remarquable intitulé “Mémoire année zéro”, le droit à l’oubli est un “absolu démocratique”, sans lequel “la mémoire rejoint un éternel présent qui fait disparaitre la conscience historique”.

Le droit à l’oubli numérique était justement  le thème d’un atelier à Sciences Po, jeudi dernier, auquel participait Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a défendu l’idée d’une charte d’engagement destinée à protéger l’anonymat des internautes, par exemple en adoptant un label en trois niveaux correspondants à des espaces digitaux distincts  (Niveau 1 pour l’utilisateur totalement anonyme, niveau 2 pour un nombre de données fournies limitées, et niveau 3 lorsque l’internaute a besoin de décliner son état civil exact). Chaque site internet déterminerait alors dans lequel de ces espaces il voudrait être labellisé. Mais le droit à l’oubli ne se limite pas à la nature et à la durée de conservation des données laissées sur les sites. L’enjeu est théoriquement de permettre à chaque internaute de faire supprimer les données personnelles laissées volontairement ou récupérées à son insu sur internet, et qui, aujourd’hui le gênent dans sa vie professionnelle, familiale ou sociale : de l’effacement d’un casier judiciaire aux photos dénudées publiées par un ou une ex qui veut se venger (cf Laure Manaudou). Les marges de manoeuvre sont d’autant plus faibles qu’Internet ne répond pas d’un droit national : ceux qui ont voulu attaquer Google au nom de la loi Informatique et Liberté française, se sont vu rétorquer que Google répondait aux lois américaines. La notion même de “droit à l’oubli” n’existe pas dans le vocabulaire juridique anglo-saxon.  Il y a pourtant de plus en plus besoin de règles internationales dans ce domaine. Après l’apparition de sites comme 123people ou webmii qui vous donnent la synthèse de votre image personnelle digitale sous toutes ses formes, se développent des sites “d’enquêtes personnelles”, comme le site américain Datacheck,  qui permettent de parcourir des données de plus en plus pointues comme votre état-civil, vos antécédents judiciaires, votre patrimoine, votre déclaration d’impôts, la taille de votre maison, jusqu’à l’historique des personnes avec qui vous avez vécu ! Face à la montée des protestations des internautes, les “blockbusters” du net commencent à réagir: Facebook a (enfin) ouvert la possibilité de supprimer totalement les profils, et Google vient de lancer le 5 novembre dernier l’application “dashboard” qui permet aux utilisateurs de Gmail de visualiser l’ensemble des données détenues par Google : ses recherches, son réseau social, ses messages. Mieux vaut compter sur la pression directe des internautes sur les majors du net que sur une hypothétique loi supra-nationale…

censure-internet-tunisie

Effets du Kamagra est différent pour tout le règne. Il suffit de ne pas dire quelle alternative est la meilleure option. Et il est intéressant pas pour tout le règne. Pas agréable de penser.

Il existe de nombreux médicaments pour divers cas. Il existe de nombreuses pharmacies juridiques sur Internet qui traiteront les ordonnances. Il ya de populeux médicaments pour chaque affliction. Ci-dessous sont des conseils de défense importants sur “Acheter du Kamagra 100mg“. Lorsque vous obtenez des remèdes comme Kamagra, vous devez vous souvenir de “achat kamagra 100mg“. Une autre question que nous allons nous poser est “kamagra oral jelly“. Bien lequel la dysfonctionnement érectile elle-même n’est pas nécessairement grave, il est parfois l’un des premiers signes précurseurs des autres conditions de santé sous-jacentes qui peuvent être très graves. Demandez à tout le monde et il répondra que tout remède a des effets secondaires. Avec de bonne renommée source vous obtenez des économies, qui peuvent également être rachetées bien pensé de la pharmacie en alignement avec une prescription valide pour ce remède.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>