ET SI ON ÉCLAIRAIT LE “MONDE D’APRÈS” PAR LES TROIS LIVRES LAURÉATS DU 25EME PRIX HEC ?

C’est ce jeudi, sur le Campus d’HEC, qu’aura lieu la 25ème remise des prix du Grand Prix HEC des meilleurs livres sur l’Emploi, l’Economie et la Société, sélectionné par un Jury dont j’ai le plaisir de faire partie pour la deuxième année consécutive, ainsi que par les élèves HEC de l’Association “Le Salon”, avec le concours des entrepreneurs de l’incubateur HEC de la Station F. Vous êtes toutes et tous invités à assister à sa retransmission en “live” sur YouTube, en cliquant ici (ou en allant sur la page Facebook d’HEC Paris). Vous y retrouverez Philippe Oster (Directeur des Affaires Internationales d’HEC Paris et membre du Jury) en animateur d’une soirée où interviendront Sophie De Closets (Présidente des Editions Fayard), Serge Eyrolles (Editions Eyrolles) et Antoine Gallimard (Editions Gallimard), ainsi que Olivier Sibony (Lauréat du Prix en 2019), et certains membres du Jury comme Marie-Hélène Dick (Présidente de Virbac), Marine de Paillerets (DRH et Professeur ESCP Business School), Pascal Morand (Président de la Fédération de la Couture et de la mode) et moi-même. Deux membres du Jury seront en distanciel : Geneviève Ferone-Creuzet (Prophil) et l’économiste Jacques Perrin. Le tout en présence bien réelle des lauréats du Grand Prix du Jury : Eric Chol et Gilles Fontaine pour le livre “Il est midi à Pékin” (Fayard), Jean-Marie Dru pour le livre “Thank You For Disrupting” (Pearson) et du lauréat du Prix des Elèves HEC: Thomas Huriez pour le livre “Re-Made in France” (Dunod), dont je vous laisse découvrir ci-dessous l’interview croisée.

Déjà l’an dernier, deux auteurs avaient été récompensés par le Jury, Olivier Sibony pour son livre “Vous allez commettre une terrible erreur” et Luc Julia pour “L’intelligence artificielle n’existe pas” (Prix Spécial du Jury), le prix des élèves ayant été attribué à l’excellent livre d’Ali Laïdi pour “Le droit, nouvelle arme de guerre économique”. Cette année encore, le Jury a souhaité récompensé deux ouvrages parmi les 128 proposés par 40 éditeurs. Vous allez adorer le livre des journalistes Eric Chol (L’Express) et Gilles Fontaine (Challenges) “Il est midi à Pékin”, pour lequel j’ai voté avec d’autant plus d’enthousiasme qu’il m’était interdit de voter ou de participer au débat pour l’autre livre récompensé, écrit par celui qui m’embaucha dans son agence en 1994 et qui continue d’être le Chairman de mon entreprise … J’ai lu pas mal de livres sur la Chine, mais aucun ne ressemble à celui-là, construit autour d’un voyage dans 38 villes du monde où s’exerce l’influence chinoise, prouvant, s’il en était besoin, que “le monde est désormais à l’heure de la Chine”, de la base militaire de Djibouti, à l’engagement financier au Venezuela, l’influence politique en Australie, les déboires de la dirigeante de Huawei, en liberté conditionnelle à Vancouver, de la base de Zhonghan, en Antarctique, les mines de cobalt du Congo,les investissements dans les terres rares du Groenland, voire le minuscule atoll français de Clipperton (1,7 km2) perdu dans le Pacifique. On y parle aussi de l’achat du célèbre Waldorf Astoria à New York, d’une téléréalité culinaire à Colmar, de la pêche sur les côtes ghanéennes, de l’utilisation de WeChat lors des élections australiennes, de la diplomatie des raviolis sur le rocher du Pacifique, et bien sûr de l’impact global du pharaonique projet des Nouvelles routes de la soie … Bref, on ne s’ennuie pas une seconde à la lecture de cette enquête géopolitique et économique remarquable.

Capture d’écran 2021-02-07 à 08.39.33

L’autre Grand Prix du Jury de l’année a donc été décerné à Jean-Marie Dru, Chairman de TBWA\Worldwide également Président de l’UNICEF en France et de la Fondation de l’Académie de Médecine. Comment Steve Jobs, Jeff Bezos, Bernard Arnault, Arianna Huffington, Jack Ma, Oprah Winfrey, mais aussi Herb Kelleher (Southwest Airlines), Zhang Ruimin (Haier), Patty McCord (Netflix), Paul Poleman (Unilever) ou Emmmanuel Faber (Danone), se sont-il affirmés comme les plus disruptifs entrepreneurs des cinquante dernières années, et quels enseignements en tirer pour le 21ème siècle qui a tant besoin d’idées nouvelles, de créativité et d’imagination ? C’est à une lecture nouvelle de leur histoire que nous invite Jean-Marie Dru, qui a conceptualisé la “Disruption” dans les années 90 comme “une rupture intentionnelle et positive” (alors que le terme était uniquement utilisé auparavant pour qualifier des ruptures accidentelles et négatives), en se concentrant à chaque fois sur les idées et les modes de pensée innovants de chacune et chacun d’entre eux, au delà du succès de leur entreprise. Qu’il s’agisse de leadership, de management, de culture d’entreprise, de construction de marque ou de responsabilité sociétale, leur point commun à tous, c’est de s’être affirmés comme des esprits libres, ne s’embarrassant d’aucun à priori. Si la période que nous traversons est chargée de nombreux périls, elle est aussi porteuse de belles promesses. Mais ces promesses ne se réaliseront pas d’elles-mêmes. Et c’est à chacun d’entre nous d’appliquer la maxime de Gandhi “Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde”.

Capture d’écran 2021-02-07 à 08.40.55

Comme chaque année, les étudiants d’HEC ont eu accès à la “short-list” du Jury pour désigner le Prix des Elèves, décerné cette année à Thomas Huriez, fondateur de 1083 (la distance en kilomètres entre Menton et Porspoder, les deux villes les plus éloignées de France métropolitaine), pour son livre témoignage “Re-Made in France”, sous-titré “Un million d’emplois près de chez nous en produisant et consommant local”. Alors que la “fast fashion” fabrique ses vêtements à l’autre bout du monde, il relance l’activité textile de Romans-sur-Isère dans la Drôme. Il refuse les soldes et fabrique en France des jeans 100% bio et recyclés, fruit d’une campagne de financement participatif sur Ulule pour vendre les 100 premiers exemplaires. Le 17 mars dernier, au moment de l’arrêt de ses ateliers, il se lancera dans la fabrication de masques en tissu. Un livre particulièrement inspirant pour l’entrepreneuriat local, la valorisation des territoires et tous les entrepreneurs en quête de sens !

Capture d’écran 2021-02-07 à 08.41.50

En plus des trois Prix ci-dessus, j’aurai le plaisir jeudi soir de dévoiler les 3 PÉPITES de ce palmarès du 25ème Grand Prix, trois livres atypiques qui méritent un coup de projecteur, dont je vous parlerai plus en détais ici la semaine prochaine !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>